Colonisation - Israël s’apprêterait à construire des milliers de logements

Un chantier de construction dans le quartier de Ramat Sholmo, dans Jérusalem-Est.
Photo: Dan Balilty Associated Press Un chantier de construction dans le quartier de Ramat Sholmo, dans Jérusalem-Est.
Les autorités israéliennes sont sur le point d’approuver de nouveaux projets de construction massifs dans des colonies à Jérusalem-Est annexée et en Cisjordanie occupée, malgré les critiques internationales, a indiqué mardi l’ONG israélienne La Paix Maintenant.

Les États-Unis ont fermement dénoncé ces projets, estimant qu’ils allaient « à l’encontre de la cause de la paix » et qu’il s’agissait de « gestes de provocation ».

De leur côté, les quatre membres européens du Conseil de sécurité de l’ONU, dont les deux permanents France et Grande-Bretagne, préparent une déclaration commune pour condamner les projets de construction dans les colonies israéliennes.

Mercredi, les autorités municipales de Jérusalem doivent donner leur approbation finale à un projet de construction de 2610 logements à Givat Hamatos, un quartier de colonisation juif à Jérusalem-Est, pour lequel des appels d’offres devraient être publiés dans les prochains mois, a déclaré Hagit Ofran, porte-parole de l’association anti-colonisation.

« Demain la commission de planification [municipale] va donner son accord au vaste projet de Givat Hamatos A », a-t-elle expliqué, en estimant que ce plan « est susceptible à lui seul de faire capoter la possibilité d’une solution à deux États ».

Givat Hamatos est situé près de la ville palestinienne de Bethléem. Les opposants au projet assurent que de nouvelles constructions dans ce secteur couperait délibérément Bethléem de Jérusalem.
 
Plus !

En outre, le ministère du Logement se prépare à lancer la semaine prochaine des appels d’offres pour des centaines de logements dans les implantations de Givat Zeev, Karnei Shomron et d’Efrat, en Cisjordanie, a ajouté Hagit Ofran, spécialiste du dossier des colonies à La Paix Maintenant.

Mardi soir, la commission de planification du district de Jérusalem a refusé, dans une décision surprise, la construction de 813 logements dans le quartier de Givat-Hamatos, selon le ministère israélien de l’Intérieur.

En revanche, elle a approuvé un autre projet prévoyant la construction de 700 logements pour les habitants palestiniens de Beit Safafa, un quartier arabe de Jérusalem-Est, a affirmé une porte-parole du ministère de l’Intérieur, Efrat Orbach.

Par ailleurs, la commission de planification du district de Jérusalem doit se réunir à nouveau jeudi pour examiner la construction de 1100 logements supplémentaires dans le quartier de colonisation de Gilo, situé également à Jérusalem-Est, a précisé Mme Ofran.
6 commentaires
  • Marc Collin - Inscrit 19 décembre 2012 03 h 05

    encore une fois...

    le mauvais garçon réitère son comportement détestable et ne respecte rien... ça risque d'être idem pour 2013

  • Gilles Bousquet - Inscrit 19 décembre 2012 08 h 03

    La terre, l'argent et les armes

    Celui qui a les armes et l'argent peut coloniser la terre de celui qui est pauvre et désarmé. C'est l'histoire de l'humanité.

  • Pier-Luc Théberge - Inscrit 19 décembre 2012 08 h 22

    Terrorisme

    Comme quoi, le terrorisme ne se fait pas seulement en détruisant des bâtiments et des vies humaines...

  • André Côté - Abonné 19 décembre 2012 09 h 48

    S'emparer d'un territoire...

    Jusques à quand cette injustice scandaleuse va-t-elle durée? La colonisation de Jérusalem-Est annexée et de la Cisjordanie occupée par l'état hébreu, c'est toute l'histoire d'un accaparement de territoire sous le couvert de développement. Et une réprobation internationale pour le moins timide.

  • Rafik Boualam - Inscrit 19 décembre 2012 10 h 23

    Business as usual

    Chaque fois que l'étau se ressére sur Israël, ou même pour des considérations éléctorales, ce pays ne sait faire qu'une chose: la guerre. Or toutes ces déclarations servent surtout à provoquer les palestiniens et à semer la division en leu sein. Israël n'attend qu'un pétard pour envoyer ses missiles et ses charts d'assaut pour divertir un peu la galerie.