Massacre en Afghanistan: la peine de mort réclamée contre le sergent Bales

Seattle — L'armée américaine a annoncé mercredi qu'elle réclamerait la peine de mort contre le soldat accusé d'avoir massacré 16 villageois afghans lors de raids nocturnes au mois de mars.

L'annonce est survenue après une audience préliminaire le mois dernier. Le sergent d'état-major Robert Bales, âgé de 39 ans, fait notamment face à des accusations de meurtre prémédité pour l'attaque de deux villages du sud de l'Afghanistan.

Le massacre avait provoqué de violentes manifestations qui avaient poussé l'armée américaine à suspendre temporairement ses opérations en Afghanistan. Il avait fallu trois semaines avant que les enquêteurs américains puissent se rendre sur les scènes de crime.

Les procureurs affirment que le sergent Bales a quitté sa base dans le sud de l'Afghanisan tôt le matin du 11 mars pour attaquer un village, avant de revenir à la base et de repartir pour mener une autre attaque contre des villageois. Seize personnes ont été tuées, dont neuf enfants.

Aucune date n'a encore été fixée pour son procès en cour martiale, qui aura lieu sur la base Lewis-McChord, au sud de Seattle.

L'équipe d'avocats du sergent estime que le dossier du gouvernement est incomplet, tandis que des experts externes ont souligné que l'un des éléments clés du procès serait de déterminer si Robert Bales, qui a réalisé quatre missions en Irak et en Afghanistan, souffrait d'un trouble de stress post-traumatique lors des attaques.

par Gene Johnson


  • Daniel Lambert - Inscrit 19 décembre 2012 21 h 12

    La pointe de l'iceberg

    Malheureusement, il n'est pas le seul à avoir commis des crimes odieux contre les civils afghans. Et c'est encore pire en Irak. Des mises en scène avec des civils qui étaient abattus tout simplement parce que les soldats voulaient «passer le temps».

    L'armée essaie de se donner bonne conscience...