Une camionnette prend feu et fait au moins 18 blessés à Shanghai

Photo: Agence France-Presse

Une camionnette remplie de bonbonnes de gaz et de bouteilles d’essence a pris feu et est sortie de route vendredi en plein Shanghai, percutant une foule de piétons, un accident qui a fait au moins 18 blessés dont neuf restaient hospitalisés en fin de journée, selon les autorités et des témoins.

 

L’accident est survenu vers 9 h locales près de l’emblématique Parc du peuple, dans un quartier commercial très fréquenté du centre-ville de la métropole chinoise, à l’heure où de nombreuses personnes se trouvaient sur le chemin du travail.

 

Le conducteur de la camionnette, âgé de 40 ans, fumait au volant et consultait son téléphone, alors qu’il transportait « sans autorisation » sept bonbonnes de gaz portatives et trois bouteilles en plastique remplies d’essence, a précisé la police shanghaïenne dans un communiqué.

 

Des « matériaux inflammables » à l’intérieur de l’habitacle se sont soudainement embrasés, conduisant le chauffeur à perdre le contrôle du véhicule et à percuter la foule sur le trottoir, poursuit la police, évoquant un « accident de la circulation ».

 

Les autorités municipales avaient fait état dans un premier temps de dix-huit blessés, dont trois touchés grièvement. Parmi eux, se trouvaient 17 piétons percutés par le véhicule ainsi que le conducteur, avait peu après précisé la police du quartier de Huangpu.

 

Vendredi en fin de journée, neuf personnes restaient hospitalisées, dont le chauffeur du véhicule, un employé d’une entreprise locale de métallurgie grièvement blessé dans l’accident, selon le dernier communiqué de la police.

 

« La camionnette était déjà en flammes lorsqu’elle a quitté la chaussée et s’est écrasée sur le trottoir », a confirmé à l’AFP Zhang Sai, un garde de sécurité posté dans l’immeuble voisin, qui a assisté à la scène.

 

Selon lui, le véhicule a perdu le contrôle et s’est engagé à grande vitesse sur le trottoir, frappant de plein fouet plusieurs piétons tandis que d’autres passants, affolés, tentaient de s’écarter précipitamment de sa trajectoire.

 

Xu Xin, un employé de restaurant de 23 ans, a raconté à l’AFP être arrivé juste après l’accident alors qu’il faisait son jogging matinal, au moment où des passants téléphonaient aux secours près des blessés étendus au sol.

 

« Les pompiers s’empressaient de retirer les bonbonnes de gaz de la camionnette. Elles ressemblaient à celles qu’on utilise dans les restaurants » sous les plaques de cuisson des gazinières, a indiqué le jeune homme. Selon lui, le conducteur semblait avoir perdu connaissance.

 

Des vidéos et photos amateurs partagées sur les réseaux sociaux et diffusées par les médias d’État montraient le véhicule utilitaire en flammes, barrant la largeur du trottoir juste devant un café Starbucks, avec un piéton allongé presque sous son capot, tandis que des pompiers administraient des soins à des personnes à terre.

 

Mais peu de traces de l’accident subsistaient sur place moins de deux heures après, selon des journalistes de l’AFP : les blessés ont été évacués et le véhicule a été promptement retiré par les forces de l’ordre.

 

Une barrière séparant le trottoir de la chaussée apparaissait néanmoins visiblement endommagée, près du café Starbucks fermé au public après l’accident et devant lequel une équipe de police montait la garde.

 

L’incident s’est déroulé dans la section ouest de la rue de Nankin, une artère très fréquentée où se côtoient hôtels prestigieux, restaurants, grands centres commerciaux et immeubles de bureaux, et dont la renommée remonte à l’époque de l’ex-concession internationale à l’orée du XXe siècle.

 

En 2013, deux touristes avaient été tués place Tiananmen à Pékin, lorsqu’une voiture avait foncé dans la foule sur le trottoir avant de prendre feu.

 

Les autorités avaient imputé cet attentat, où trois assaillants avaient trouvé la mort, à des séparatistes de l’ethnie musulmane ouïghoure, venus de la région du Xinjiang, dans le nord-ouest du pays.