Le pape a rencontré des victimes d’abus sexuels commis par des prêtres au Chili

La visite du pape au Chili a été marquée par des manifestations et une cinquantaine d’arrestations.
Photo: Pablo Vera Lisperguer Agence France-Presse La visite du pape au Chili a été marquée par des manifestations et une cinquantaine d’arrestations.

Santiago du Chili — Le pape François a rencontré mardi « un petit groupe de victimes d’abus sexuels perpétrés par des prêtres », a annoncé le porte-parole du Saint-Siège Greg Burke.
 

« La rencontre s’est déroulée dans un cadre strictement privé », au sein de la nonciature apostolique (ambassade du Vatican) à Santiago du Chili, a-t-il précisé.
 

« Personne d’autre n’était présent : seulement le pape et les victimes. Et cela pour qu’elles puissent raconter leurs souffrances au pape François, qui les a écoutées et a prié pour elles », a ajouté le porte-parole.
 

Le pape François, au chevet d’une Église discréditée par des scandales de pédophilie au Chili, a exprimé mardi « sa honte » et sa « douleur » pour ces abus, au cours d’une visite marquée par des manifestations et une cinquantaine d’arrestations.
 

« Je ne peux m’empêcher de manifester la douleur et la honte que je ressens face au mal irréparable fait à des enfants par des ministres de l’Église », a-t-il notamment dit mardi devant les autorités politiques et civiles réunies au palais présidentiel de La Moneda.