La Colombie offre l’asile à l’ex-procureure du Venezuela en fuite

Bogotá — L’ex-procureure générale du Venezuela et opposante Luisa Ortega, qui a fui en Colombie, est « sous la protection » de ce pays, et l’asile lui sera octroyé si elle le souhaite, a déclaré lundi le président colombien, Juan Manuel Santos. Chaviste dissidente et opposante au président socialiste Nicolás Maduro, Mme Ortega, 59 ans, a été démise de ses fonctions le 5 août par la toute nouvelle Assemblée constituante acquise au chef de l’État vénézuélien. Accompagnée de son époux, le député chaviste Germán Ferrer, elle est arrivée vendredi à Bogotá sur un vol privé après avoir transité par l’île caribéenne d’Aruba. M. Santos n’a pas précisé quel statut migratoire Mme Ortega avait actuellement, ni les bénéfices que représentait sa protection par le gouvernement.