Un mixtape en héritage, Marie-Lyse Paquin

Avouez qu’il faut avoir du culot pour faire écouter du Dead Can Dance à un vivant en train de mourir ! C’est pourtant ce qu’a fait Marie-Lyse Paquin, quelques heures avant la mort de sa mère, partie danser ailleurs en laissant son cancer et les siens derrière elle. L’instant est dévoilé avec élégance dans Un mixtape en héritage, bouquin qui aurait pu être un roman, mais qui forme surtout une série d’introspections très sensibles, une exploration de l’identité composite de l’auteure, au fil de 16 chansons et des émotions qu’elles ont fait émerger en elle à des moments précis de sa vie. Marie-Pierre Arthur (Elle), The Cure (A Forest), Philip Glass (Mad Rush) ou encore Sigur Rós (Varúd) sont là pour témoigner du profond romantisme qui semble habiter l’auteure et qui teinte ce délicat voyage en arrière, à la pudeur maîtrisée, voyage intérieur amorcé après la mort de ses deux parents, comme pour mieux chercher à voir plus clair en avant.

Un mixtape en héritage

Marie-Lyse Paquin, Québec Amérique, Montréal, 2016, 136 pages