Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    «Tea time» au cannabis devant Westminster pour promouvoir son usage thérapeutique

    11 octobre 2017 |Agence France-Presse | Europe

    Photo: Daniel Leal-Olivas Agence France-Presse

    Du thé et des « scones » au cannabis devant le palais de Westminster : des défenseurs du cannabis thérapeutique ont offert un « tea party » un peu particulier mardi à Londres pour promouvoir la légalisation du cannabis à usage médical, soutenus par des parlementaires. Les députés travaillistes Paul Flynn et Tonia Antoniazzi et des militants du Parti libéral démocrate favorables à la légalisation du cannabis ont participé à l’événement, organisé par l’Alliance des patients unis (UPA), dont les membres souffrent de maladies comme l’épilepsie, la maladie de Crohn, la sclérose en plaques ou la dépression. Paul Flynn a ensuite défendu une proposition de loi de légalisation qu’il a introduite devant la Chambre des communes, faisant appel à la « compassion » de ses collègues parlementaires envers les malades. Le texte, qui a peu de chances d’aboutir sans un soutien du gouvernement, doit à nouveau être examiné au mois de février. Cette loi « permettrait d’utiliser le cannabis, d’arrêter les poursuites et rendrait plus facile la recherche sur le cannabis », a expliqué à la presse M. Flynn. Sans être lui-même consommateur, le député s’est dit convaincu que « l’interdiction ne fonctionne pas » et que les « effets indésirables [de cette drogue] sont légers et les bénéfices, énormes » pour les malades. Des produits dont les principes actifs sont dérivés du cannabis sont déjà autorisés au Royaume-Uni pour soulager certaines pathologies, mais les militants plaident pour que des traitements contenant du THC (tétrahydrocannabinol, la principale substance à effets psychotropes de la marijuana) puissent aussi être utilisés.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.