Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Roland Lescure officiellement déclaré élu député français

    19 juin 2017 22h07 |La Presse canadienne | Europe
    Roland Lescure
    Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir Roland Lescure

    L’ancien numéro deux de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Roland Lescure, a officiellement été déclaré élu comme député des Françaises et des Français d’Amérique du Nord pour le parti du président français Emmanuel Macron.

     

    Les résultats du deuxième tour des législatives de dimanche ont été validés lundi et confirment que M. Lescure a gagné haut la main son élection contre le député sortant, Frédéric Lefebvre, qui se présentait pour les Républicains.

     

    M. Lescure a récolté 79,73 % des voix, contre M. Lefebvre qui n’a recueilli que 20,27 %.

     

    Comme partout en France, le taux d’abstention s’est avéré particulièrement élevé ; seulement un peu plus de 13 % des Français établis en Amérique du Nord ont exercé leur droit de vote.

     

    Au premier tour, à peine 19 % de ces électeurs avaient voté. M. Lescure avait alors obtenu plus de 57 % du vote, mais comme moins de 25 % des électeurs avaient participé, un deuxième tour avait dû être organisé.

     

    Une nouvelle vie

     

    Roland Lescure a revendiqué sa victoire dimanche après-midi dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

     

    « Demain, une nouvelle vie commence. Je serai député de l’ensemble des Français qui vivent en Amérique du Nord. Je vous représenterai à l’Assemblée, je porterai les thèmes qui me sont chers, qui vous sont chers. Et je reviendrai vers vous très rapidement avec de premiers comptes-rendus de mandat et surtout la démocratie participative dont on a bien besoin », a-t-il déclaré.

     

    M. Lescure avait quitté son poste de direction à la CDPQ pendant la campagne à la présidence pour donner son appui à la République en marche, le parti du nouveau président français Emmanuel Macron.

     

    À l’époque, le nouveau politicien disait être motivé par le « sentiment d’urgence » provoqué notamment par le « Brexit ».

     

    « Je suis un Européen convaincu, ma femme est irlandaise et j’ai travaillé sur les affaires européennes. Le fait que le Royaume-Uni puisse quitter l’Union européenne a été une espèce de signal d’alarme », avait-il expliqué en entrevue avec La Presse canadienne.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.