Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    L’avortement reste légal en Croatie

    3 mars 2017 |Agence France-Presse | Europe

    Zagreb — La Cour constitutionnelle de Croatie a rejeté jeudi une demande de révision de la loi autorisant l’avortement, soutenue par l’église catholique, l’interruption de la grossesse restant ainsi légale dans ce pays, tout dernier membre de l’UE. La législation existante depuis 1978, lorsque la Croatie faisait partie de la Yougoslavie communiste, autorise l’avortement jusqu’à 10 semaines de grossesse. La demande de révision avait été introduite, en 1991, puis à nouveau l’année dernière, par des militants de groupes religieux conservateurs. La Cour a estimé que retirer à la femme son droit à décider de sa grossesse représenterait « une ingérence dans son droit constitutionnel à l’intimité », a expliqué à la presse son président Miroslav Separovic. La Cour constitutionnelle a toutefois ordonné au Parlement croate de préparer dans un délai de deux ans, une nouvelle législation sur l’avortement, estimant que la loi en vigueur était dépassée. Le tribunal a recommandé que la nouvelle loi tienne compte des mesures de prévention et d’éducation afin de diminuer le nombre d’avortements et qu’elle clarifie la notion « d’objection de conscience » dont certains employés abusent actuellement dans les hôpitaux pour éviter de procéder à des avortements.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.