Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Élection présidentielle française - «Aux urnes, citoyens!»

    5 mai 2012 17h47 |Marco Bélair-Cirino | Europe
    Les expatriés établis dans la métropole québécoise affluent depuis 8h au Collège Stanislas, dans l’arrondissement d’Outremont, où une vingtaine de bureaux de vote ont été aménagés.
    Photo: Marco Bélair-Cirino - Le Devoir Les expatriés établis dans la métropole québécoise affluent depuis 8h au Collège Stanislas, dans l’arrondissement d’Outremont, où une vingtaine de bureaux de vote ont été aménagés.
    Les Français de Montréal — des grandes villes des Amériques, ainsi que ceux de départements et collectivités d’outre-mer — ont donné aujourd’hui le coup d’envoi du second tour de l’élection présidentielle française opposant François Hollande (Parti socialiste) et Nicolas Sarkozy (Union pour un mouvement populaire).

    Les expatriés établis dans la métropole québécoise affluent depuis 8h au Collège Stanislas, dans l’arrondissement d’Outremont, où une vingtaine de bureaux de vote ont été aménagés. À la mi-journée, quelque 30 % des 44 000 électeurs inscrits sur la liste du Consulat général de France à Montréal avaient exercé leur droit de vote, selon les représentants du Parti socialiste (PS) et de l’Union pour un mouvement populaire (UMP).

    Plus à gauche?


    Au premier tour, les Français de Montréal avaient majoritairement accordé leur appui à François Hollande, qui a obtenu 33 % des suffrages exprimés, c’est-à-dire 7 % de plus que le président-candidat, M. Sarkozy (26 %).  Pour sa part, la candidate du Front National, Marine Le Pen, a recueilli un maigre 6,82 % des voix, soit moins que les candidats du Modem, François Bayrou (13,36 %), du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon (10,07 %), et d’Europe Écologie – les Verts, Eva Joly (7,26 %).

    La candidate du parti politique d’extrême-droite s’était hissée au troisième rang du «classement général» avec 17,90 % des votes, derrière François Hollande (28,63 %) et Nicolas Sarkozy (27,18 %).

    Craignant un report de la plupart des voix obtenues au premier tour par la candidate frontiste, Marine Le Pen,  à Nicolas Sarkozy, René Fogelbach a voté aujourd’hui afin de barrer la voie à la droite. La France doit «le plus possible» s’ériger en modèle de «social-démocratie» en Europe, a fait valoir l’homme qui a immigré au Québec au lendemain de Mai 1968.

    Blaise Descours, établi au Québec depuis plus de 20 ans, s’estime quant à lui «trop éloigné» des enjeux de l’Hexagone pour se prononcer sur celui qui dirigera les destinées de la France jusqu’en 2017. «Je connais des gens de droite qui votent pour Hollande parce qu’ils croient qu’il faut une alternance au pouvoir. Il faut que la démocratie vive», estime le Lyonnais d’origine. «Hollande n’aura pas d’état de grâce, il va être obligé de foncer dans le tas tout de suite», a-t-il ajouté, pendant qu’un véhicule avec panneaux rotatifs faisant la promotion de concerts des stars de la chanson française, Johnny Hallyday, Michel Sardou et Véronique Sanson, circulait lentement derrière lui afin d’attirer le plus grand nombre de regards.

    À la sortie du Collège Stanislas, des étudiants de l’École Polytechnique de Montréal ont expliqué que leur choix était fonction des «idées» défendues par le PS et l’UMP, mais également des candidats qui les incarnaient durant la campagne électorale.

    La communauté française de Montréal — la plus nombreuse hors d'Europe — est formée de plus de 100 000 personnes, soit plus du double de celles inscrites sur la liste électorale.

    Hollande ou Sarkozy? La décision des Français sera dévoilée dimanche à 14 heures pile (Heure de Montréal) notamment sur la chaine TV5 qui diffusera une émission spéciale. Les sympathisants de François Hollande seront réunis à compter de 11h30 au Petit Medley (6206, rue St-Hubert), tandis que ceux de Nicolas Sarkozy casseront la croûte aux Tontons flingueurs (5190, chemin de la Côte-des-neiges).

    Le Consulat général de France à Montréal mettra en ligne dimanche après-midi sur son site Internet les scores obtenus par les deux candidats dans la grande région de Montréal. Les citoyens français pourront toutefois assister ce soir, à compter de 20 heures, au Collège Stanislas, à la proclamation des résultats bureau de vote par bureau de vote.

    Si le favori des sondages, François Hollande, l'emporte, il deviendra le deuxième président de gauche de la Ve République, après François Mitterrand, élu en 1981 avec 51,76 % face à Valéry Giscard d'Estaing, puis réélu en 1988  avec 54,01% face à Jacques Chirac.

    «On a écouté. On a voté. On espère maintenant avoir raison!»
    Les expatriés établis dans la métropole québécoise affluent depuis 8h au Collège Stanislas, dans l’arrondissement d’Outremont, où une vingtaine de bureaux de vote ont été aménagés.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel