Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    La protection des «Dreamers» en échange de la construction du mur

    29 décembre 2017 15h09 |Associated Press | États-Unis
    Des «Dreamers» manifestent devant le Capitole pour défendre le programme d'action différée pour les arrivées d'enfants (DACA), le 6 décembre dernier.
    Photo: Mark Wilson / Getty Images / Agence France-Presse Des «Dreamers» manifestent devant le Capitole pour défendre le programme d'action différée pour les arrivées d'enfants (DACA), le 6 décembre dernier.

    Palm Beach — Le président américain Donald Trump a affirmé, vendredi, que son administration n’offrira pas de protection aux jeunes qui entrent aux États-Unis illégalement s’il n’obtient pas le financement nécessaire pour construire un mur le long de la frontière mexicaine.

     

    Donald Trump a écrit sur Twitter : « Les démocrates savent, et comprennent très bien, qu’il ne peut y avoir de DACA sans ce mur dont on a si désespérément besoin au sud de la frontière ».


    Il a ensuite ajouté : « nous devons protéger notre pays, peu importe le prix ! »

     

    Le DACA est un acronyme pour l’Action différée pour les arrivées d’enfance (Deferred Action for Childhood Arrivals). Adopté sous l’administration de Barack Obama, le DACA permet aux jeunes qui sont arrivés aux États-Unis illégalement avant leurs 16 ans d’obtenir un permis de travail temporaire.

     

    Le président américain a clairement annoncé son intention d’abolir le DACA.

     

    Les démocrates souhaitent ardemment maintenir la protection qui offerte à ces jeunes immigrants, appelés les Dreamers.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.