Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Une nouvelle loi permet de contester les manuels utilisés en classe en Floride

    26 novembre 2017 10h17 | Terry Spencer - Associated Press à Fort Lauderdale | États-Unis
    Certains demandeurs estiment que les manuels d’histoire utilisés par les écoles publiques sont subjectifs.
    Photo: Saheed Khan Agence France-Presse Certains demandeurs estiment que les manuels d’histoire utilisés par les écoles publiques sont subjectifs.

    La législature de la Floride a récemment promulgué une nouvelle loi afin de permettre à n’importe quel résidant de l’État de contester les manuels ou le programme proposés par les districts scolaires et d’obtenir une audience devant un médiateur indépendant.

     

    Afin d’évaluer l’effet de la mesure, l’Associated Press a déposé une demande d’accès à l’information auprès des 67 districts scolaires de la Floride afin de mettre la main sur toutes les requêtes présentées en 2017 à ce sujet. Sept districts en ont reçu au moins une.

     

    Certains demandeurs estiment que les manuels d’histoire utilisés par les écoles publiques sont subjectifs alors que d’autres croient qu’ils font la promotion d’oeuvres littéraires dans lesquelles la sexualité est trop explicite.

     

    D’autres affirment que le réchauffement de la planète et la théorie de l’évolution sont des canulars qui ne devraient pas être enseignés en classe.

     

    Des demandeurs soutiennent également que le rôle de l’islam dans le monde est diminué dans les manuels alors que d’autres pensent au contraire que c’est le danger représenté par le terrorisme islamiste qui y est minimisé.

     

    Enfin, un parent a réclamé l’interdiction d’un populaire roman traitant justement de la censure dans le domaine littéraire.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.