Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Mitch McConnell conseille à Roy Moore de se retirer de la course au Sénat

    14 novembre 2017 | Thomas Urbain - Agence France-Presse à New York | États-Unis
    Le «Washington Post» a publié le témoignage d’une femme qui raconte qu’en 1979 Roy Moore, alors qu’elle avait 14 ans et lui 32, l’avait emmenée chez lui et l’avait touchée à travers ses sous-vêtements.
    Photo: Wes Frazer Agence France-Presse Getty Images Le «Washington Post» a publié le témoignage d’une femme qui raconte qu’en 1979 Roy Moore, alors qu’elle avait 14 ans et lui 32, l’avait emmenée chez lui et l’avait touchée à travers ses sous-vêtements.

    Washington — Le chef républicain du Sénat américain, le puissant Mitch McConnell, a appelé lundi le candidat de son parti au Sénat dans l’Alabama à se retirer immédiatement de la course à la suite d’accusations d’attouchements sur une mineure il y a quelques décennies.

     

    Roy Moore, magistrat de l’Alabama, est le candidat républicain à la sénatoriale du 12 décembre prochain. Vendredi, le Washington Post a publié le témoignage d’une femme qui raconte qu’en 1979, alors qu’elle avait 14 ans et lui 32, Roy Moore l’avait emmenée chez lui et l’avait touchée à travers ses sous-vêtements. Trois autres femmes témoignaient avoir eu des rendez-vous avec lui — alors qu’elles étaient âgées de 18 ans ou moins —, mais sans contacts sexuels.

    Photo: Wes Frazer Getty Images/AFP Roy Moore, le candidat républicain au Sénat dans l’Alabama

    Le magistrat, soutenu par l’ex-conseiller présidentiel Stephen Bannon, a nié ces accusations et refusé de se retirer de la course, malgré les appels de plusieurs sénateurs républicains.

     

    Lundi, Mitch McConnell a déclaré que Roy Moore devait « se retirer » sans condition, selon plusieurs médias. Vendredi, il avait dit qu’il devrait le faire « si ces allégations [étaient] vraies ».

     

    Le conditionnel n’est plus d’actualité pour le chef de la majorité : « Je crois les femmes », a-t-il dit.

     

    Plusieurs républicains voudraient forcer Roy Moore à laisser sa place au sénateur sortant Luther Strange, qui avait perdu la primaire. Une voie possible serait d’appeler à voter pour Luther Strange comme candidat libre, les électeurs ayant la possibilité d’inscrire à la main son nom sur leur bulletin de vote (write-in).

     

    « Je pense que Luther Strange serait un bon candidat », a dit dimanche le sénateur de Pennsylvanie, Pat Toomey, sur NBC.

     

    Lundi après-midi, une autre femme participera à une conférence de presse à New York pour accuser Roy Moore d’agression sexuelle, alors qu’elle était mineure.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.