Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    L’Ukraine accuse les services de sécurité russes pour la cyberattaque

    L’Ukraine est le pays qui a été le plus durement touché par la cyberattaque qui a commencé à se faire sentir mardi.
    Photo: Andrew Caballero-Reynolds AFP L’Ukraine est le pays qui a été le plus durement touché par la cyberattaque qui a commencé à se faire sentir mardi.

    Moscou — L’Ukraine a accusé les services de sécurité russes, samedi, d’avoir planifié et lancé une imposante cyberattaque qui a paralysé des ordinateurs partout dans le monde.

     

    L’agence ukrainienne du renseignement, connue comme la SBU, allègue dans un communiqué que les similarités entre le logiciel malicieux et les attaques précédentes visant les infrastructures ukrainiennes démontrent que les services de renseignement russes ont participé à cette offensive.

     

    La SBU a ajouté que les pirates informatiques ne semblaient pas intéressés à faire du profit au moyen du « rançongiciel », mais qu’ils cherchaient plutôt à semer le chaos en Ukraine.

     

    Aucun responsable du gouvernement russe n’a répondu à ces accusations, dans l’immédiat. L’élu Igor Morozov a toutefois dit à l’agence de nouvelles RIA Novosti que les allégations ukrainiennes étaient de la « fiction » et que les attaques étaient probablement l’oeuvre des États-Unis.

     

    L’Ukraine est le pays qui a été le plus durement touché par la cyberattaque qui a commencé à se faire sentir mardi.

     

    Des entreprises russes, notamment la société pétrolière d’État Rosneft, ont affirmé avoir été ciblées.

     

    La plupart des organisations touchées ont pu se remettre sur pied dans les 48 heures.

     

    L’Ukraine a accusé la Russie d’avoir commandité des cyberattaques à maintes reprises, notamment en ce qui a trait au piratage du système électoral de l’Ukraine avant les élections de 2014.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.