Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Sécurité alimentaire - L’Europe augmente son aide à Haïti

    Le chef de la délégation de l’Union européenne en Haïti, Javier Niño Pérez, a signé mardi une convention octroyant 20 millions d’euros au gouvernement haïtien pour financer un programme visant à améliorer la sécurité alimentaire dans le pays menacé par une famine.


    Selon un communiqué de la Délégation de l’UE, ces 20 millions d’euros serviront à « financer un programme d’amélioration de la sécurité alimentaire en Haïti et visent à accélérer l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement fixés par l’ONU ».


    Le financement de l’UE permettra d’améliorer la sécurité alimentaire dans les départements les plus vulnérables du Nord-Ouest, du Nord-Est, du Centre, de l’Artibonite et du Sud.


    Une sécheresse et d’importantes intempéries ont ravagé l’agriculture haïtienne en 2012 et une enquête du Conseil national haïtien de la sécurité alimentaire (CNSA) a montré qu’environ 1,5 million d’Haïtiens « vivent en insécurité alimentaire élevée ».


    « La situation d’insécurité alimentaire s’est dégradée de façon très préoccupante en Haïti avec des taux atteignant en moyenne 39 % de la population rurale vivant en insécurité alimentaire élevée dans les zones touchées par la sécheresse et 17 % dans les zones touchées par des inondations en 2012 », indique le rapport.


    Lors d’une récente visite à Port-au-Prince, la commissaire européenne pour l’aide humanitaire Kristalina Georgieva avait indiqué que le travail humanitaire n’était « pas fini en Haïti », trois ans après le violent séisme qui a fait d’énormes dégâts dans ce pays.


    « Malheureusement nous constatons une réduction drastique de l’aide humanitaire sur le terrain, mais l’UE va continuer à jouer son rôle et espère que d’autres partenaires le feront car il y a des besoins auxquels le gouvernement haïtien seul ne pourra pas répondre », avait-elle notamment souligné.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel