Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Pretoria est muet sur la santé de Mandela

    Nelson Mandela
    Photo : Jacquelyn Martin - Associated Press Nelson Mandela
    Le gouvernement sud-africain restait muet dimanche au sujet de l’état de santé de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, laissant supposer qu’il passera probablement Noël à l’hôpital.

    Admis dans un hôpital de Pretoria le 8 décembre, Mandela, âgé de 94 ans, a d’abord été soigné pour une infection pulmonaire avant de subir une endoscopie destinée à le débarrasser de calculs biliaires.


    « À ce stade, il n’y a pas de nouvelle information sur sa santé et ses médecins n’ont donné aucune indication sur la date à laquelle Madiba quittera » l’hôpital, a déclaré le porte-parole de la présidence Mac Maharaj, utilisant le nom de clan de Mandela, affectueusement adopté par la majorité des Sud-Africains.


    Seuls les services du président Jacob Zuma sont habilités à donner des informations sur l’état de santé du héros de la lutte anti-apartheid.


    La présidence n’a pas donné beaucoup d’indications sur la gravité de l’état de santé de Mandela ni de détails sur la nature du traitement qu’il suit.


    Le président Zuma, qui lui a rendu visite samedi, a indiqué que Mandela « continue à réagir au traitement ».


    Selon la presse sud-africaine, le prix Nobel de la paix a également reçu la visite de plusieurs membres de sa famille, dont sa femme Graça Machel.


    Jeudi, le président Zuma avait indiqué que l’état de santé de M. Mandela était « grave » lorsqu’il a été admis à l’hôpital mais qu’il s’améliorait de jour en jour.


    Son séjour actuel est le plus long jamais effectué par Mandela à l’hôpital depuis qu’il a été libéré de prison en 1990.


    Nelson Mandela avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 pour une infection pulmonaire, probablement liée aux séquelles d’une tuberculose contractée pendant son séjour à Robben Island où il a passé 18 de ses 27 années de captivité dans les geôles du régime raciste de l’apartheid.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel