Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Jeux politiques autour de Kirkouk

    Le gouvernement irakien s’est réuni hier de façon symbolique dans la ville de Kirkouk, objet de longue date d’un conflit de souveraineté aigu entre les autorités fédérales et la région autonome du Kurdistan, mais en l’absence des ministres kurdes. « La question de la résolution du problème de Kirkouk ne peut se faire par la force, mais par la volonté de ses habitants et résidents, et son identité devrait être irakienne. Aucune autre identité ne devrait prendre le dessus », a déclaré le premier ministre irakien, Nouri al-Maliki. « Son identité est irakienne, ses communautés sont irakienne, kurde, arabe et turcomane, chiite, sunnite et chrétienne, a-t-il insisté lors de la réunion. Il n’existe aucun privilège pour une communauté sur une autre. Cette province demeurera dans cette situation politique […] comme un microcosme de l’Irak et un exemple d’existence pacifique », a-t-il insisté. - AFP

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel