Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Conflit afghan - Horizon brouillé

    Dans la foulée des attaques menées par les talibans en fin de semaine, un gradé a laissé tomber des mots propres à aiguiser le pessimisme le plus prononcé qui soit: «Les talibans pourraient rentrer facilement à Kaboul.» Pénétrer dans la capitale, certainement. S'y maintenir, la dominer, certainement pas. Car si les insurgés afghans ont pu poursuivre une offensive à partir d'immeubles en construction au demeurant mal gardés, il n'en reste pas moins que les forces de police ont fait la démonstration d'une amélioration souhaitée depuis longtemps. De quoi s'agit-il? Être suffisamment bien entraînées pour faire face.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel