Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Répression en Syrie - Pas d'intervention!

    L'affaire est entendue. Pour Barack Obama, toute intervention aérienne rassemblant des forces occidentales et arabes, comme l'avait proposée un temps la Ligue arabe, doit être écartée. Lors d'une conférence de presse tenue hier, le président américain a douché définitivement les espoirs de ceux qui souhaitaient une répétition du scénario conçu dans les premières semaines du soulèvement observé en Libye. Son argument, voire sa certitude? «Ce dictateur finira par tomber, comme d'autres par le passé ont été renversés.»
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel