Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Par-delà le mythe des «révolutions Facebook»

    18 février 2012 |Louis Chaput-Richard | Actualités internationales
    La blogeuse tunisienne Lina ben-Mhenni<br />
    Photo: Agence Reuters Zoubeir Souissi La blogeuse tunisienne Lina ben-Mhenni
    Les médias occidentaux ont-ils exagéré l'importance des nouvelles technologies pendant les événements du printemps arabe, en 2010 et 2011, par exemple en présentant ces révoltes comme de véritables «révolutions Facebook»? C'est ce que croient les intervenants qui ont pris part à un débat sur la question jeudi soir, dans le cadre du colloque «Le printemps arabe, un an après», organisé par la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l'Université du Québec à Montréal (UQAM).
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel