Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Haïti dévasté - Le bilan serait de 300 000 morts

    22 février 2010 |Agence Reuters - Reuters, Agence France-Presse (photo) - Agence France-Presse | Actualités internationales
    Playa del Carmen, Mexique — Le président haïtien René Préval a estimé hier que le bilan du séisme qui a frappé son pays le 12 janvier pourrait s'établir à 300 000 morts.

    «Vous avez vu les images, vous avez pu vous rendre compte de la situation. Plus de 200 000 cadavres ont été récupérés dans les rues, sans compter ceux qui se trouvent toujours sous les décombres», a déclaré Préval lors d'une réunion des dirigeants des pays d'Amérique latine et des Caraïbes au Mexique. «Nous pourrions atteindre le nombre de 300 000 morts.»

    Si ce nombre était confirmé, le tremblement de terre qui a frappé Haïti pourrait être la plus meurtrière catastrophe naturelle de l'histoire moderne. Le tsunami qui avait touché l'océan Indien en 2004 avait fait plus de 200 000 morts.

    Pas des orphelins

    Les 33 enfants haïtiens, qu'un groupe de chrétiens évangéliques américains affirme avoir tenté de secourir après le séisme du 12 janvier, ont tous des parents proches encore en vie, a appris samedi l'Associated Press auprès des familles concernées.

    Lors d'une visite dans le bidonville de Citron où vivaient 13 des enfants, l'Associated Press a appris qu'ils n'étaient pas des orphelins. Les parents que l'AP a rencontrés ont affirmé qu'ils avaient remis leurs enfants aux Américains dans l'espoir qu'ils seraient en sécurité.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.