Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Cent premiers jours tumultueux pour le gouvernement Marois

      La première ministre Pauline Marois a déclaré entre autres que la souveraineté ne pouvait pas être un sujet d’inquiétude pour les investisseurs puisque son gouvernement était minoritaire.
    Photo: - Le Devoir Jacques Nadeau
    La première ministre Pauline Marois a déclaré entre autres que la souveraineté ne pouvait pas être un sujet d’inquiétude pour les investisseurs puisque son gouvernement était minoritaire.

    Galeries photos

    Articles les plus : Commentés|Aimés

    Blogues