Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Jean Lemire nommé «émissaire aux changements climatiques» pour le Québec

    Le biologiste et cinéaste Jean Lemire est surtout connu pour ses documentaires à caractère environnemental, notamment sur l’Arctique et l’Antarctique.
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le biologiste et cinéaste Jean Lemire est surtout connu pour ses documentaires à caractère environnemental, notamment sur l’Arctique et l’Antarctique.

    Le premier ministre Philippe Couillard a annoncé lundi la nomination du biologiste et cinéaste Jean Lemire à titre d’« émissaire aux changements climatiques et aux enjeux nordiques », une première au Québec.

     

    Selon ce qu’a précisé le gouvernement par voie de communiqué, « l’émissaire aura notamment pour tâche de nouer de nouveaux partenariats internationaux visant la réduction de gaz à effet de serre (GES) et l’utilisation de mécanismes de tarification du carbone ».

     

    Surtout connu pour ses documentaires à caractère environnemental, notamment sur l’Arctique et l’Antarctique, M. Lemire devra également « approfondir l’engagement international du Québec dans les domaines des changements climatiques et des enjeux nordiques ».

     

    Défis de l’humanité

     

    « J’ai accepté de devenir émissaire aux changements climatiques et aux enjeux nordiques et arctiques, car ce sont là des défis de l’humanité qui requièrent l’engagement de tous, et le Québec a une contribution singulière à faire valoir dans une perspective de solidarité », a-t-il fait valoir après sa nomination, annoncée en marge de la Climat Week de New York.

     

    « Dans un contexte politique qui appelle plus que jamais les États fédérés, les régions et les villes à apporter une contribution directe à la mise en oeuvre de l’Accord de Paris et à s’engager dans la transition vers une économie verte et innovante, nous souhaitons favoriser le partage d’expertise à travers de nouveaux partenariats internationaux dans le domaine climatique », a déclaré pour sa part Philippe Couillard, par voie de communiqué.

     

    Jean Lemire agit déjà à titre de président du Conseil d’orientation du Programme de coopération climatique internationale. Celle-ci est la principale composante des mesures annoncées à la conférence de Paris sur le climat en 2015.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.