Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    L’ouragan «Maria» se dirige vers les Caraïbes

    L'ouragan «Irma» avait déjà causé de nombreux dommages aux Îles Vierges britanniques, qui s'attendent à être la cible de «Maria».
    Photo: Guillermo Houwer Associated Press L'ouragan «Irma» avait déjà causé de nombreux dommages aux Îles Vierges britanniques, qui s'attendent à être la cible de «Maria».

    Washington — La tempête tropicale Maria est maintenant considérée comme un ouragan, et celui-ci se dirige vers les Caraïbes, qui viennent d’être en partie ravagées par Irma, avec des vents de 120 km/h, a annoncé dimanche soir le Centre américain des ouragans (NHC).

     

    À 21 h, la tempête tropicale Maria a été requalifiée en ouragan de catégorie 1, le niveau le plus bas sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, et son oeil était à 225 kilomètres au nord-est de la Barbade, selon le NHC. Maria progresse à une vitesse de 24 km/h dans la direction ouest-nord-ouest.

     

    « Selon la prévision de trajectoire, l’oeil de Maria doit passer au-dessus des Îles du Vent lundi soir, et mardi sur l’extrémité nord-est de la mer des Caraïbes », a indiqué le NHC.

     

    Des alertes ouragan ont été déclenchées à Saint-Kitts-et-Nevis ainsi qu’à Montserrat (Royaume-Uni).

     

    Ont également été placées en état d’alerte les Îles Vierges britanniques et américaines, les îles des Antilles françaises de la Guadeloupe et de la Martinique, Antigua-et-Barbuda, Sainte-Lucie, ainsi que Saint-Eustache et Saba dans les Antilles néerlandaises.

     

    Délais dans les renforts

     

    La France, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas sont au coeur de polémiques sur les moyens mis en oeuvre après le passage de l’ouragan Irma qui a dévasté leurs territoires d’outre-mer il y a une dizaine de jours.

     

    Les gouvernements français, néerlandais et britannique sont notamment accusés d’avoir tardé à envoyer secours et renforts policiers sur les îles, plongées dans le chaos et parfois livrées aux pillages après le passage de l’ouragan, qui a fait une quarantaine de morts aux Caraïbes.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.