Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Colombie-Britannique: des pompiers québécois envoyés en renfort

    Il y avait plus de 180 incendies de forêt qui brûlaient à travers la province, jeudi après-midi.
    Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne Il y avait plus de 180 incendies de forêt qui brûlaient à travers la province, jeudi après-midi.

    Williams Lake, C.-B. — La situation des incendies de forêt en Colombie-Britannique devrait s’aggraver au cours de la fin de semaine, les responsables prédisant que des vents plus soutenus attiseront des dizaines de feux ayant forcé plus de 16 000 personnes à quitter leur domicile.

     

    Le directeur de l’information du service de lutte contre les incendies de forêt de la province, Kevin Skrepnek, a affirmé jeudi que le léger répit de la météo au cours des quelques derniers jours cessera avec l’arrivée d’un front froid qui devrait entraîner des vents importants dans la majeure partie du sud de la province.

     

    Environ 680 incendies ont ravagé 1110 kilomètres carrés d’herbes, d’arbustes, de forêts et, dans certains cas, de secteurs résidentiels, depuis le début de la saison en avril, a indiqué M. Skrepnek.

     

    Il y avait plus de 180 incendies de forêt qui brûlaient à travers la province, jeudi après-midi.

     

    Robert Turner, de la gestion des services d’urgence, a affirmé qu’environ 9430 évacués — sur un total évalué à 16 250 — s’étaient enregistrés auprès de la Croix-Rouge canadienne.

     

    Plus de 3100 personnes ont été enregistrées pour combattre les flammes, incluant les pompiers et le personnel de soutien, dont près de 400 venant de l’extérieur de la province en renfort.

     

    « La principale inquiétude météo est le portrait prévu en fin de semaine. Les vents ont été un élément majeur en matière d’activités d’incendies jusqu’à maintenant au cours des quelques dernières semaines, donc il s’agit assurément d’une source d’inquiétude », a souligné M. Skrepnek.

     

    Aide du Québec

     

    Le gouvernement du Québec enverra de l’aide à la Colombie-Britannique. Quarante pompiers forestiers accompagnés de deux chefs de section et d’un représentant d’agence s’y rendront lundi.

     

    Jeudi, un agent d’information et un spécialiste en comportement des incendies se sont dirigés vers la province.

     

    Les renforts québécois devraient rester sur place pendant au moins 17 jours. Si les incendies n’étaient pas maîtrisés, les équipes seront alors relevées, a indiqué une porte-parole de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

     

    Déjà, mercredi, la SOPFEU avait envoyé 200 motopompes afin d’aider les autorités britanno-colombiennes à combattre les flammes qui ravagent la province. Ces appareils devraient arriver à Challiwack samedi.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.