Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Des chercheurs s’inquiètent de l’impact des changements climatiques sur la santé

    Il faut prendre des moyens pour contrer l’aggravation de maladies, statue un consortium américain

    Le rapport pointe notamment les effets néfastes sur l’organisme des vagues de chaleur extrême, qui deviennent plus fréquentes.<br />
 
    Photo: Gabriella Demczuk / Getty Images / AFP Le rapport pointe notamment les effets néfastes sur l’organisme des vagues de chaleur extrême, qui deviennent plus fréquentes.
     

    Washington — Le réchauffement climatique, en contribuant à un accroissement de la pollution de l’air et à un changement de l’habitat de moustiques vecteurs de maladies infectieuses, fait que davantage de gens sont malades, estime un groupe d’associations médicales américaines dans son rapport Alerte médicale ! Le changement climatique nuit à notre santé, publié mercredi.

     

    Ce groupe, la « Medical Society Consortium on Climate and Health », qui représente plus de la moitié du corps médical aux États-Unis, cite une aggravation de l’asthme et une plus grande fréquence des pathologies pulmonaires et cardiaques ainsi que des maladies infectieuses.

     

    Alerter les décideurs

     

    Son objectif est de lancer une campagne pour aider les décideurs à comprendre les dangers pour la santé du changement climatique et ce qui doit être fait pour les minimiser.

     

    Les mesures envisagées sont surtout une accélération de la transition vers des sources d’énergie propres et un changement de certaines habitudes des Américains, invités à moins se déplacer en voiture, mais davantage à vélo ou à pied.

     

    « Les médecins partout dans le pays constatent que le changement climatique rend les Américains plus malades », explique la Dr Mona Sarfaty, à la tête de ce nouveau consortium de 11 grandes associations médicales professionnelles.

     

    « Le corps médical est en première ligne et voit tous les jours les impacts dans les consultations médicales », ajoute-t-elle, précisant que « les enfants, les personnes âgées, les Américains les plus vulnérables économiquement ou les personnes souffrant de pathologies chroniques ou encore les Noirs sont les plus touchés ».

     

    Habitat des moustiques

     

    Ce rapport sera largement distribué parmi les élus du Congrès, à majorité républicains et qui comptent dans leurs rangs de nombreux climatosceptiques.

     

    Le document pointe notamment les dangers pour la santé pulmonaire et cardiaque d’un accroissement du nombre d’incendies de forêt et de la pollution de l’air liée au réchauffement du climat, ainsi que les effets néfastes sur l’organisme des vagues de chaleur extrême, qui deviennent plus fréquentes.

     

    Les auteurs citent aussi l’accroissement des infections qui se propagent par des tiques, comme la maladies de Lyme, et des moustiques vecteurs du virus du Nil occidental, de la dengue et du Zika, dont l’habitat s’élargit de plus en plus vers le nord avec le réchauffement.

    Photo: Medical Society Consortium on Climate and Health

     

    Santé mentale

     

    En raison du changement climatique, les phénomènes météorologiques extrêmes comme les ouragans et les sécheresses risquent de devenir de plus en plus fréquents et aussi plus destructeurs, ce qui peut affecter la santé mentale des populations affectées, estime aussi le rapport.

     

    Selon les auteurs, citant une enquête d’opinion, la plupart des Américains ne sont pas conscients du fait que l’accroissement des attaques d’asthme et des allergies est lié au changement climatique.

     

    « Le message des médecins américains dans ce rapport c’est que le changement climatique ne se produit pas seulement dans l’Arctique, mais ici et maintenant. Cela nous affecte tous, pas seulement les ours polaires », pointe la Dr Sarfaty.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.