Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Québec est persuadé d’atteindre 100 000 véhicules électriques en 2020

    Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a souligné l’objectif de doter chaque station-service d’une borne de recharge d’ici 2020.
    Photo: Jacque Nadeau Le Devoir Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a souligné l’objectif de doter chaque station-service d’une borne de recharge d’ici 2020.

    Même si l’objectif de Québec d’atteindre 100 000 véhicules électriques sur les routes d’ici 2020 est encore très loin du compte, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles Pierre Arcand demeure certain de la réussite de ce volet majeur de la politique énergétique du gouvernement Couillard.

     

    Un peu plus de 11 600 véhicules électriques roulent actuellement sur les routes de la province. Une nette progression par rapport aux données de 2012, alors que seulement 1200 véhicules de ce type étaient immatriculés au Québec.

    Ce chiffre de 11 600 représente toutefois à peine 12 % de l’objectif de 100 000 véhicules en 2020 fixé par le gouvernement. Sera-t-il possible de l’atteindre ? « Il reste quatre ans », a d’abord répondu M. Arcand lundi matin, dans le cadre d’une conférence de presse portant sur un projet de station « multicarburants ».

     

    « Il y a actuellement des projets extrêmement intéressants », a ajouté le ministre, en soulignant « la demande très forte » pour certains modèles de voitures, dont la Volt ou la Tesla. « Il est clair également qu’il va y avoir de plus en plus de voitures hybrides rechargeables sur le marché », a-t-il également fait valoir.

     

    Projet pilote

     

    Globalement, donc, le ministre Arcand estime que l’objectif demeure atteignable. « Je pense que, lorsqu’on regarde la situation, je suis plus optimiste que vous », a-t-il répondu à la question du Devoir. M. Arcand a du même coup souligné que l’objectif de doter chaque station-service d’une borne de recharge d’ici 2020 demeure.

     

    Qui plus est, le gouvernement a décidé de s’associer à des entreprises comme Gaz Métro, La Coop fédérée et Hydro-Québec pour développer un « projet pilote » de station « multicarburants » qui offrira de l’hydrogène, du propane ou du gaz naturel dans la même station-service. Une première station de ce type doit être implantée en 2018.

     

    Les émissions du secteur des transports représentent 43 % de toutes les émissions de la province. Un virage vers une « économie faible en carbone » suppose donc un changement de mentalité chez les Québécois. « Les consommateurs doivent faire les bons choix, et il faut les aider à faire les bons choix », disait d’ailleurs le premier ministre Philippe Couillard au moment de dévoiler la politique énergétique 2030 en avril dernier, en mentionnant l’idée de bonifier l’offre de transport en commun, dont les trains.

     

    Le parc automobile du Québec devrait croître de plus de 300 000 véhicules d’ici 2020, et ainsi avoisiner le cap des cinq millions. Dans ce contexte, les voitures électriques continueront de représenter une faible part du total. Pendant ce temps, on assiste à une croissance de la vente de véhicules utilitaires sport.


    11 600
    véhicules électriques roulent actuellement sur les routes du Québec.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.