Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous
    Gaspé

    Pétrolia dans la dernière ligne droite vers l’exploitation commerciale

    Le puits Haldimand 4 est situé à 350 mètres d’un secteur résidentiel de Gaspé.
    Photo: Source Pétrolia Le puits Haldimand 4 est situé à 350 mètres d’un secteur résidentiel de Gaspé.

    L’entreprise Pétrolia a obtenu le feu vert de Québec pour mener un test de production de huit mois pour son puits pétrolier situé à Gaspé, dernière étape avant l’exploitation commerciale. Mais cette éventualité divise la municipalité, alors que le gouvernement Couillard refuse de lancer une étude environnementale indépendante sur ce projet.

     

    Dans un bref communiqué diffusé mercredi, l’entreprise a dit avoir reçu « toutes les autorisations gouvernementales nécessaires » pour mener un essai de production sur le puits Haldimand 4. Ces travaux d’extraction de pétrole ne nécessitaient aucun certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement du Québec.

     

    Pétrolia souhaite ainsi « valider le potentiel commercial » du puits, qui a déjà permis d’extraire du pétrole du sol. Des travaux menés en novembre et décembre 2015 ont notamment permis d’extraire un total de 360 barils de brut en quelques jours, avec un maximum de 60 barils par jour.

     

    L’entreprise, dont le gouvernement est le premier actionnaire, entend maintenant pomper du pétrole sur une période de quelques mois. Une telle opération d’extraction pétrolière a été rendue possible grâce à une modification du Règlement sur le pétrole, le gaz naturel et les réservoirs naturels inscrite dans la Gazette officielle du 16 décembre dernier, a appris Le Devoir.

     

    La durée maximale des essais de production est ainsi passée de 60 jours à 240 jours. Fait à noter, les entreprises n’ont pas à payer de redevances sur le pétrole extrait lors de la phase exploratoire. La législation en vigueur ne fixe également pas de période limite pour cette phase ni de quantité limite de pétrole extrait.

     

    Dans une réponse transmise mercredi par courriel, Pétrolia a toutefois indiqué qu’elle avait trouvé un client qui achètera le pétrole qui sera extrait lors de son test de production des prochains mois. L’entreprise n’a pas précisé le nom du client en question.

     

    Population divisée

     

    Si Pétrolia progresse dans ses travaux à la pointe de la Gaspésie, l’idée de voir un jour une exploitation commerciale sur le territoire de Gaspé « divise profondément la population », a fait valoir mercredi le maire de la municipalité, Daniel Côté. Il faut dire que le puits Haldimand 4 est situé à 350 mètres d’un secteur résidentiel de Gaspé, et à moins de cinq kilomètres du centre-ville.

     

    S’il ne juge pas inquiétant le test de production de Pétrolia, M. Côté continue malgré tout de réclamer une étude du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) « avant un nouveau forage ou avant la phase d’exploitation commerciale ». L’exploitation d’un éventuel gisement nécessiterait fort probablement le forage de plusieurs puits.

     

    Or, le gouvernement Couillard refuse toujours de mandater le BAPE pour qu’il étudie le projet, et ce, malgré les demandes répétées de Gaspé. Et s’il se montre très réticent à l’idée d’exploiter le pétrole de l’île d’Anticosti, le premier ministre a dit à plusieurs reprises qu’il souhaitait permettre l’exploitation en territoire gaspésien.

     

    Le maire Côté y voit « une logique de deux poids, deux mesures ». Selon lui, il est clair qu’il n’y a actuellement pas d’« acceptabilité sociale » pour le projet Haldimand 4. Il espère donc toujours qu’une étude « indépendante » sera menée.

     

    Le gouvernement maintient toutefois que tous les projets pétroliers en développement au Québec sont étudiés dans le cadre des évaluations environnementales stratégiques lancées en 2014 et coprésidées par deux sous-ministres du gouvernement. Le rapport n’a pas encore été rendu public.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.