Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    D’Anticosti à Tadoussac, par grands vents

    18 septembre 2014 | Alexandre Shields Au large de Tadoussac | Actualités sur l'environnement
    Le voilier Roter Sand est arrivé à Tadoussac mercredi après-midi.
    Photo: Alexandre Shields Le voilier Roter Sand est arrivé à Tadoussac mercredi après-midi.

    Jeudi matin. Nous sommes arrivés mercredi en avant-midi à Tadoussac, salués au passage par une quinzaine de bélugas. Les animaux, divisés en trois groupes, étaient composés de femelles adultes accompagnées d’au moins trois veaux, c’est-à-dire des jeunes de couleur grise. Selon les spécialistes à bord, ces jeunes baleines seraient nées l’an dernier.

     

    Si l’arrivée dans la baie de Tadoussac s’est déroulée sur une mer calme, la traversée de 44 heures entre l’île d’Anticosti et la Côte-Nord a été très mouvementée durant de longues heures. Avec des vents de plus de 50 km/h face au Roter Sand et des vagues de près de quatre mètres, les membres de l’équipage ont eu bien souvent les plus grandes difficultés à effectuer les tâches les plus banales. Imaginez, par exemple, faire la vaisselle ou préparer la nourriture dans ce genre de conditions de navigation. La cuisine étant située à l’avant du navire, on pouvait voir la proue s’enfoncer dans les eaux du golfe à chaque vague et disparaître, littéralement, sous les eaux. Mais le coucher de soleil sur le golfe était tout simplement magnifique.

     

    La navigation est également de plus en plus complexe, au fur et à mesure que le voilier remonte l’estuaire du Saint-Laurent. Le navire doit partager la voie maritime du Saint-Laurent avec de très nombreux vaisseaux marchands de tous types (vraquiers, pétroliers, porte-conteneurs) qui font route dans la même direction. Qui plus est, sur le Saint-Laurent, les embarcations destinées au transport de marchandise remontant le fleuve jouissent d’une priorité absolue sur un voilier comme le Roter Sand, beaucoup plus lent. Et le trafic était particulièrement intense face à Grande-Bergeronnes mercredi matin.

     

    Ce jeudi matin, alors que le soleil se lève sur la magnifique baie de Tadoussac, un petit rorqual est venu nager tout près du voilier, à l’ancre dans la baie. Visiblement en train de s’alimenter alors que la marée est à sa pleine hauteur, cette baleine de près de 10 mètres a passé près de 30 minutes à nager de part et d’autre du voilier. Fait à noter, les chercheurs ont déjà déterminé que la quasi-totalité des petits rorquals qui fréquentent les eaux du Saint-Laurent sont des femelles. Le mystère plane sur l’habitat des mâles de cette espèce, que les Japonais chassent sous des prétextes « scientifiques » dans les eaux de l’Antarctique.

     

    Ce matin, nous levons l’ancre en direction de Québec. Il est prévu, en fonction du rythme des marées, que le Roter Sand arrive dans la Capitale nationale vendredi matin, après 24 heures de navigation. Les baleines sont au rendez-vous. Plusieurs petits rorquals nagent à la sortie de baie de Tadoussac. Nous sommes à la recherche du géant des géants, la baleine bleue. Cinq ont été vues dans le secteur. Cette espèce peut dépasser les 25 mètres. C’est le plus grand animal vivant sur terre. Mais la baleine bleue, décimée par la chasse commerciale au cours du XXe siècle, est menacée de disparition. On ne retrouve plus que 250 adultes dans les eaux de l’Atlantique nord-ouest.

    Le voilier Roter Sand est arrivé à Tadoussac mercredi après-midi. Vue sur l'hôtel Tadoussac depuis la baie De jeunes veaux de couleur grise aperçus près de Tadoussac jeudi matin. Un village sur l'île d'Anticosti La traversée entre Anticosti et la Côte-Nord a été très mouvementée. Sonia Giroux, représentante du Réseau des observateurs de mammifères marins, dans la cuisine du voilier Coucher de soleil sur le golfe du Saint-Laurent Le pétrolier Golden Energy, en route vers Sorel-Tracy Le trafic était particulièrement dense devant Grande-Bergeronnes mercredi matin. Un rorqual est venu nager près du voilier dans la baie de Tadoussac.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.