Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Saint-Adolphe-d’Howard

    Les citoyens obtiennent une rencontre avec Hydro-Québec

    Des dizaines de citoyens ont pris part à la manifestation de samedi.
    Photo: Jean Diamant Des dizaines de citoyens ont pris part à la manifestation de samedi.

    Les citoyens de Saint-Adolphe-d’Howard, dans les Laurentides, attendent avec impatience la rencontre prévue cette semaine entre la mairesse de la municipalité et des dirigeants d’Hydro-Québec. Depuis presque un an, le projet de la Société d’État de construire une ligne électrique de 120 kilovolts, qui passerait par cette petite ville de 3700 habitants, suscite de nombreuses craintes.

     

    « Chaque fois qu’on parle à Hydro, on nous dit qu’on est en mode solution. Mais tout le monde commence à s’impatienter, alors s’il y a des solutions, il faut en trouver », lance Lisette Lapointe, la mairesse de Saint-Adolphe-d’Howard, qui craint que la ligne électrique d’Hydro-Québec nuise à la qualité de vie de ses citoyens et détruise le paysage de la région.

     

    Selon ses dires, le projet d’Hydro entraînerait la construction de pylônes électriques aussi hauts que vingt étages en plein coeur de sa municipalité. « Ce serait comme avoir une Place Ville Marie tous les 20 pieds », lance Mme Lapointe.

     

    BAPE

     

    Mardi, elle rencontrera donc, avec le directeur général de la Ville et un membre du comité citoyen, des représentants d’Hydro-Québec, dont Pierre-Luc Desgagné, le vice-président aux affaires publiques et gouvernementales, et André Boulanger, le président d’Hydro-Québec TransÉnergie.

     

    La semaine prochaine, une rencontre est aussi prévue avec le chef du cabinet du ministre de l’Environnement, Yves-François Blanchet, alors que les citoyens de Saint-Adolphe-d’Howard réclament l’intervention du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). « Ce projet n’est pas admissible au BAPE pour le moment, ce qui fait en sorte qu’Hydro peut s’en donner à coeur joie. C’est pour ça qu’on veut demander, lors de cette rencontre, une révision de la réglementation qui est désuète », explique Sarah Perreault, porte-parole du comité consultatif de Saint-Adolphe-d’Howard.

     

    « Les pylônes du projet d’Hydro vont passer dans des zones de grande sensibilité, près des lacs, des montagnes, et on croit qu’il pourrait y avoir des solutions moins dommageables pour l’environnement », soutient-elle.


    Rapport d’expert

     

    En décembre dernier, la municipalité avait d’ailleurs fait parvenir à Hydro-Québec le rapport d’un ingénieur expert, qu’elle avait engagé, pour proposer de devancer la construction d’un poste de distribution à Saint-Adolphe-d’Howard prévu en 2019. Selon les conclusions du rapport, la construction de la ligne serait inutile avec la création de ce poste de distribution. Or, Hydro-Québec a indiqué que sa planification avait changé et que ce projet de poste de distribution avait été abandonné.

     

    Devant cette situation, plus de 500 personnes ont manifesté, samedi, dans les rues de Saint-Adolphe pour rappeler qu’il est urgent de régler ce dossier. Le député d’Argenteuil, Roland Richer, de même que l’ex-premier ministre du Québec Jacques Parizeau étaient présents.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.