Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    La pollution de l'air cause le cancer, selon un rapport d'une agence de l'OMS

    Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a déclaré jeudi que la pollution atmosphérique faisait partie des agents cancérigènes, tout comme l'amiante, le tabac et le rayonnement ultraviolet.
    Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a déclaré jeudi que la pollution atmosphérique faisait partie des agents cancérigènes, tout comme l'amiante, le tabac et le rayonnement ultraviolet.
    Lyon, France — Des chercheurs internationaux affirment que la pollution de l'air est une cause plus grave de cancer que la fumée secondaire de cigarette.

    Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a déclaré jeudi que la pollution atmosphérique faisait partie des agents cancérigènes, tout comme l'amiante, le tabac et le rayonnement ultraviolet.

    Le CIRC, qui fait la promotion de la recherche sur le cancer, est une agence de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

    Ce centre avait déjà jugé que certaines des composantes de la pollution de l'air étaient cancérigènes, mais c'est la première fois qu'il classe la pollution de l'air dans son intégralité comme une cause de cancer.

    Le groupe de chercheurs affirme que le risque pour l'individu est faible mais pratiquement inévitable du fait que tout le monde sur la planète est exposé à la pollution extérieure.
    Cela pourrait inciter les gouvernements et d'autres organismes à adopter des contrôles plus stricts.

    Auparavant, il avait été déterminé que la pollution contribuait à augmenter les risques de maladies cardiaques et respiratoires.
     












    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.