Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le projet de Val-Jalbert divise la région

    Un sondage révèle que 51% des citoyens s’opposent à la construction d’une minicentrale sur la rivière Ouiatchouan

    Selon les modalités actuelles du projet, les promoteurs pourront presque assécher la rivière sur près d’un kilomètre, de même que la chute en aval, en dehors des périodes d’ouverture du site.
    Photo: Amélie Daoust-Boisvert Le Devoir Selon les modalités actuelles du projet, les promoteurs pourront presque assécher la rivière sur près d’un kilomètre, de même que la chute en aval, en dehors des périodes d’ouverture du site.
    Si le gouvernement Marois est pour la construction d’une centrale hydroélectrique à Val-Jalbert, ce n’est pas le cas de l’ensemble de la région qui doit accueillir le controversé projet. C’est ce qui ressort d’un nouveau sondage Léger Marketing obtenu par Le Devoir.

    En effet, 51 % des citoyens consultés à Roberval, à Chambord, à Saint-Prime et à Mashteuiatsh s’opposent au controversé projet de construction sur la rivière Ouiatchouan, qui traverse le site historique de Val-Jalbert. Et parmi eux, 37 % se disent « très défavorables ».


    En contrepartie, 40 % des répondants appuient cette idée défendue par le Parti québécois malgré la mise à mort récente du programme de petites centrales. Quelque 10 % des personnes contactées par Léger Marketing ont refusé de se prononcer.


    Une plus grande proportion des sondés, soit 61 %, souhaite que les travaux de construction de la centrale de Val-Jalbert soient « annulés » (34 %) ou alors « suspendus en attendant une consultation publique » (27 %). Une majorité de répondants partagent l’une ou l’autre de ces options dans chacune des municipalités où a été mené le sondage. Un peu plus du tiers de tous les répondants, soit 36 %, croient au contraire que les promoteurs doivent aller de l’avant avec ce projet qui modifiera significativement l’aspect de la chute qui coule au coeur de ce site touristique du Lac-Saint-Jean.


    Impact sur le tourisme


    Près de la moitié des sondés sont convaincus que la construction de cette centrale de 16 mégawatts « aura un impact négatif sur le tourisme dans la région ». Le tiers estime que cela n’aura aucun impact. Selon les modalités actuelles du projet, les promoteurs pourront pour ainsi dire assécher la rivière sur près d’un kilomètre, de même que la chute en aval, en dehors des périodes d’ouverture du site aux visiteurs. Ce constat a été repris dans un avis du Conseil du patrimoine culturel, mais Québec n’en a pas tenu compte dans sa décision d’autoriser le projet.


    Enfin, une majorité des citoyens interpellés par les sondeurs ont dit croire que le harnachement de la rivière Ouiatchouan aura un impact « négatif » sur l’environnement. Le quart juge que ce projet n’aura aucun impact. L’étude a été menée auprès de 507 personnes les 15 et 16 février derniers. La marge d’erreur est de 4,4 %, 19 fois sur 20.


    Selon un sondage paru fin janvier dans le journal Le Quotidien, 53 % de la population de la région s’oppose au projet de centrale porté par la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean, qui regroupe les MRC du Domaine-du-Roy et de Maria-Chapdelaine, mais aussi le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean. Bernard Généreux, préfet de la MRC du Domaine-du-Roy et candidat péquiste défait aux dernières élections, défend le projet.


    La Fondation Rivières évalue que l’électricité produite sera vendue à 8 ¢ le kilowattheure, sans compter les coûts de transport. Tout cela dans un contexte de surplus et alors qu’Hydro-Québec vend son électricité aux États-Unis à un prix se situant entre 5 et 6 ¢ le kilowattheure.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel