Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Aucune fuite constatée dans la plateforme mobile de forage échouée en Alaska

    La plateforme mobile de forage s’est échouée lors d’une violente tempête le week-end dernier alors qu’elle était remorquée vers Seattle pour des travaux d’entretien. Ces photos montrent des travailleurs de la plateforme secourus par hélicoptère.
    Photo : Agence France-Presse (photo) US Coast Guard La plateforme mobile de forage s’est échouée lors d’une violente tempête le week-end dernier alors qu’elle était remorquée vers Seattle pour des travaux d’entretien. Ces photos montrent des travailleurs de la plateforme secourus par hélicoptère.
    Anchorage — Aucun déversement n’a été constaté dans la plateforme mobile de forage qui s’est échouée sur une île de l’Alaska durant une tempête, ont indiqué des responsables mercredi, tandis que des écologistes critiquent la course effrénée pour exploiter les ressources naturelles de l’Arctique.

    Le coordonnateur des secours fédéraux sur place, le capitaine Paul Mehler, a indiqué que la plateforme de forage appartenant à Shell transportait environ 541 300 litres de diesel et environ 45 425 litres d’huile lubrifiante et de fluide hydraulique.


    La plateforme semble stable et rien n’indique qu’il y a une fuite des produits à bord, a dit le capitaine Mehler lors d’une conférence de presse.


    Des vents violents en haute mer ont empêché les experts d’inspecter la plateforme pour vérifier si elle a été endommagée lors de son échouement sur une île inhabitée de l’Alaska, a-t-il ajouté. Un avion et un hélicoptère de la garde côtière américaine ont survolé les lieux mardi.


    Une équipe de Shell, des membres de la garde côtière et des responsables locaux se mobilisent pour rassembler l’équipement nécessaire à un éventuel déversement et élaborent un plan d’action. Le lieu de l’échouement abrite au moins deux espèces en voie de disparition, ainsi que des phoques communs, des lions de mer et des saumons.


    Le capitaine Mehler a indiqué qu’une équipe d’environ 500 personnes travaillait sur un plan de sauvetage.


    La plateforme mobile de forage s’est échouée lors d’une violente tempête le week-end dernier alors qu’elle était remorquée vers Seattle pour des travaux d’entretien. La tempête s’est apaisée mardi.


    Un responsable de Shell a indiqué que la plateforme était recouverte d’une coque double d’acier renforcé de 7,6 centimètres d’épaisseur. La plateforme avait été améliorée au coût de 292 millions $US avant d’être mise en service pour une courte période l’an dernier dans la mer de Beaufort, au large de la côte nord de l’Alaska.

     

    Des inquiétudes


    Le représentant Ed Markey, le plus haut responsable démocrate de la Commission des ressources naturelles à la Chambre des représentants à Washington, s’est dit inquiet par la situation dans un communiqué diffusé mardi.


    « Les entreprises pétrolières continuent de dire qu’elles peuvent conquérir l’Arctique, mais l’Arctique continue d’exprimer son désaccord avec les entreprises pétrolières », a dit M. Markey. « L’expansion des forages pourrait se révéler désastreuse pour cet environnement sensible. »


    Le responsable des opérations chez Shell, Sean Churchfield, a indiqué qu’une enquête serait menée quand la situation serait maîtrisée. Il n’était pas en mesure de dire si les conclusions de l’enquête seraient rendues publiques.


    La garde côtière américaine mènera sa propre enquête et rendra son rapport public.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel