Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    L'eau, une source probable de conflits dès 2022

    Washington — Les sécheresses, les inondations et le manque d'eau potable pourraient causer une instabilité mondiale significative et des conflits au cours des prochaines décennies, alors que les pays en développement tenteront de répondre à la demande d'une population en forte croissance tout en affrontant les effets des changements climatiques, affirment les agences américaines de renseignement dans un rapport diffusé jeudi.

    Selon rapport, qui reflète l'avis des différentes agences fédérales de renseignement, le risque que des conflits liés à l'eau provoquent des guerres dans les 10 prochaines années est minime, même si ces conflits créent des tensions et menacent les marchés alimentaires nationaux et internationaux. Mais à partir de 2022, le rapport estime que l'utilisation de l'eau comme arme de guerre sera plus probable, particulièrement en Asie du Sud, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

    Le rapport affirme que les inondations et l'eau insuffisante ou de mauvaise qualité, combinées à la pauvreté, aux tensions sociales, à la mauvaise gouvernance et à la faiblesse des gouvernements contribueront à l'instabilité, qui pourrait mener à la faillite de plusieurs États. Ces éléments «vont probablement augmenter le risque d'instabilité et de faillite des États, exacerber les tensions régionales et empêcher les pays de travailler avec les États-Unis sur des objectifs importants», affirme le rapport, diffusé par le département d'État.

    Le rapport prédit que les pays situés en amont des cours d'eau limiteront l'accès à l'eau de leurs voisins en aval pour des raisons politiques, et que les gouvernements utiliseront les réserves internes d'eau pour supprimer les mouvements séparatistes et les populations dissidentes.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel