Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Québec retire son site Web sur la «radioactivité au naturel»

    Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune a fermé hier les pages Web de son site Internet qu'il avait consacrées à la «radioactivité au naturel» dans les dernières semaines.

    Plusieurs personnalités du monde de la santé, de l'éducation et des sciences avaient dénoncé publiquement ce site qui banalisait, à leur avis, le phénomène de la radioactivité auprès des jeunes en le présentant comme un phénomène naturel même si plusieurs de ses variantes à faible intensité ne sont pas sans conséquences.

    Les pages Web qui étaient consacrées au congrès de Québec Exploration, une organisation conjointe des prospecteurs et du ministère, ainsi qu'aux concours, questionnaire et visites libres entourant ces initiatives, ont été retirées dans la nuit de mardi à hier de sorte que les lecteurs du Devoir qui ont tenté d'y jeter un coup d'oeil ne pouvaient pas le faire.

    Le ministère avait fait savoir la veille qu'il ne voulait aucunement susciter la moindre controverse avec ce site qu'il destinait aux enfants pour les intéresser, selon ses porte-parole, à la géologie afin d'encourager une relève dans le domaine minier.

    Selon Ugo Lapointe, de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine, «ils se sont rendu compte que c'était une gaffe: ils ont fait la seule chose à faire. Quant à la journée portes ouvertes de ce congrès, elle est quand même toujours consacrée à ce thème de la "radioactivité au naturel", sans changement pour l'instant, d'après le programme du congrès. Québec devrait soit se retirer de cette activité, soit modifier le programme et présenter tous les aspects sur la radioactivité, sans biais en faveur de l'industrie».












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.