Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Libre opinion - Protégez l'île Charron!

    1 avril 2011 |Collectif d'auteurs | Actualités sur l'environnement
    Monsieur le Ministre de l'Environnement Pierre Arcand, nous sommes à quelques mois de l'échéance du moratoire sur le terrain de l'île Charron et notre inquiétude est grande. En octobre prochain, faute d'un engagement gouvernemental tenu, il est possible qu'un espace naturel de plus de 24 hectares disparaisse au profit d'un vaste projet immobilier. L'île Charron est la porte d'entrée de l'archipel des Îles-de-Boucherville, seul espace vert encore vierge au milieu du fleuve à proximité de Montréal. Nous ne pouvons laisser se réaliser une telle aberration sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal.

    Le gouvernement du Québec s'est engagé à acheter ce terrain en 2007 à des fins de conservation publique et à l'annexer au parc national. Il a lui-même décrété à deux reprises une réserve foncière. La deuxième réserve foncière arrive à échéance en octobre 2011 et elle ne peut être renouvelée. Votre ministère a fait une proposition d'achat au promoteur Luc Poirier en octobre 2010. Ce dernier a refusé le montant offert dans une acquisition de gré à gré. Nous vous demandons de poursuivre vos démarches et d'aboutir à une entente d'ici l'automne.

    Depuis une trentaine d'années, les citoyens de la région montréalaise se sont clairement exprimés pour la protection de ce terrain et son annexion au parc adjacent. Grâce à leurs interventions soutenues, plusieurs tentatives de faire disparaître le vert au profit du gris ont été déboutées. Pour preuve de cette mobilisation: une première pétition dénonçait en 1989 un projet de développement et en 2007, une deuxième pétition, signée par 20 000 personnes, était déposée à l'Assemblée nationale par trois députés représentant chacun des partis politiques.

    Aujourd'hui, la situation exige une solution définitive. Le nouveau propriétaire qui a acquis le terrain en 2007 pour 6 millions à Desjardins Sécurité Financière pourra y construire, dès la levée du moratoire et l'obtention de ses permis par la Ville de Longueuil, son projet de condos en bordure du fleuve.

    Nous sommes tous convaincus qu'un développement urbain sur l'île Charron aura un impact négatif majeur à plusieurs niveaux:

    • sur la préservation d'un espace boisé qui ne demande qu'à devenir une belle forêt mature;
    • sur l'intégrité écologique du Parc national des Îles-de-Boucherville et sur l'ensemble insulaire répertorié comme le plus grand ensemble de milieux humides de la CMM;
    • sur la protection du paysage maritime;
    • sur la congestion autoroutière du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine déjà saturé;
    • sur les coûts liés à la construction d'un nouveau secteur d'habitation isolé des services publics;
    • sur la disponibilité d'espaces verts publics pour la population de la métropole.

    Ne manquons pas cette occasion de faire un geste cohérent et bénéfique pour toute la collectivité montréalaise et montérégienne. Donnons au parc, l'un des plus fréquentés au Québec et l'un des plus petits, un meilleur accès, plus d'espace, et préservons un écosystème insulaire unique dans la région.

    Nous vous demandons, Monsieur le Ministre, de respecter votre engagement et de prendre tous les moyens nécessaires afin de vous porter acquéreur du terrain de l'île Charron et d'empêcher la minéralisation d'un espace vert que nous aurions tous à regretter amèrement.

    ***

    Ont signé ce texte: Patrick Asch, Rémi Arsenault, Geneviève Audet, Gérard Beaudet, Claude Beaulac, Claude Béland, Sylvie Bibeau, Marcel Côté, Coralie Deny, Raphaël Fischler, Al Hayek, Florence Junca-Adenot, Phyllis Lambert, Richard Marois, Karel Mayrand, Tommy Montpetit, Owen Rose, Christian Simard.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel