Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Lettres - Déchets de table

    5 février 2010 |Jean-Paul Paquette - Le 4 février 2010 | Actualités sur l'environnement
    Les gouvernements veulent investir 14 millions de dollars pour effectuer un travail que la nature fait déjà gratuitement, pensez aux cimetières. Composter nos déchets de table et organiques... Que peut-on dire? C'est un projet politiquement rentable qui mystifie la population... Ne serait-il pas plus avisé d'investir cette somme dans les déchets beaucoup plus polluants, les plastiques, les caoutchoucs, les nylons et tous ces autres produits créés par l'homme qui jonchent notre planète et dont la pérennité nous menace?

    Mais non, cela est impossible parce que ce recyclage menace la croissance industrielle... Imaginez le secteur des mines s'il était obligatoire de récupérer et de consommer tous les métaux entreposés ici et là à la va-comme-je-te-pousse avant d'extraire une autre once de minerai. Ce montant pourrait être affecté au traitement des eaux usées... l'usine Desbaillet qui rejette dans le fleuve une eau certes débarrassée de ses solides, mais encore chargée d'organismes pathogènes. Je crois que c'est suffisant. Il ne s'agit plus que de continuer sur cette lancée... Les déchets organiques, la nature peut s'en occuper, mais il y en a tant d'autres qui nous survivront pour des millénaires.

    ***

    Jean-Paul Paquette - Le 4 février 2010
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel