Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Changements climatiques - Stephen Harper se contentera de changements mineurs

    Port of Spain, Trinité-et-Tobago — À quelques jours d'un important sommet des Nations unies, le premier ministre fédéral Stephen Harper affirme que l'objectif du Canada en matière de réduction des gaz à effet de serre est «virtuellement identique» aux cibles proposées par l'administration du président américain, Barack Obama.

    D'importantes modifications à la position du Canada sur le changement climatique désavantageraient le pays par rapport à son plus important partenaire commercial, selon M. Harper, qui n'exclut cependant pas de procéder à des changements mineurs.

    En présence de journalistes à Port of Spain, à Trinité-et-Tobago, où il se trouvait à l'occasion de la réunion des chefs des pays membres du Commonwealth, le premier ministre a dit croire essentiel, compte tenu de l'intégration des économies canadienne et américaine, que les objectifs d'Ottawa demeurent les mêmes.

    Le changement climatique a été la question dominante du sommet du Commonwealth, qui prenait fin hier.

    Le Canada et d'autres pays ont tenté de donner un nouveau souffle aux négociations sur le changement climatique du mois prochain en appuyant une entente globale sur la réduction des gaz à effet de serre.

    Toutefois, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a cependant déploré le manque de volonté politique à quelques jours du début à Copenhague, au Danemark, d'une série clé de négociations sur le changement climatique.

    La veille, le dirigeant de l'ONU avait tenté d'inciter Ottawa à agir davantage dans le dossier du changement climatique, affirmant que le gouvernement canadien avait besoin d'un ambitieux objectif de réduction des gaz à effet de serre, et se devait de l'établir plus rapidement. Le Canada, hôte des prochains sommets du G8 et du G20, doit donner l'exemple, a-t-il également estimé.

    Le gouvernement de Stephen Harper entend réduire les émissions canadiennes de gaz à effet de serre de 20 % par rapport à leur niveau de 2006, et ce, d'ici à 2020. Les conservateurs comptent aussi diminuer les émissions de 60 % à 70 % comparativement au niveau qu'elles atteignaient en 2006, avant 2050.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.