Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Du printemps dans l'air - La cour est devenue un salon

    Les grands centres de rénovation proposent par exemple des dalles plates Portage, qui imitent la pierre taillée, s’emboîtent à la manière d’un puzzle et que les moins bricoleurs d’entre nous pourront poser en une journée.
    Photo: Les grands centres de rénovation proposent par exemple des dalles plates Portage, qui imitent la pierre taillée, s’emboîtent à la manière d’un puzzle et que les moins bricoleurs d’entre nous pourront poser en une journée.
    Balconville prend du chic, la terrasse aussi. Avant même les meubles de jardin, qui se donnent cette année des airs de mobilier de salon, on découvre pour l'aménagement extérieur des matériaux et des accessoires nouveaux, avec un luxe qui s'est nettement démocratisé. Les jardineries et les centres de rénovation offrent désormais de quoi prolonger la maison côté cour et côté jardin.

    Fini le temps où ponctuer la pelouse de chaises Adirondack ou d'une table à pique-nique en bois sur quelques dalles de béton suffisait à compléter l'aménagement de la cour. En 2008, on convie ses invités sur la terrasse ou au jardin comme on les enjoint à passer au salon pendant les mois d'hiver.

    C'est un peu plus cher que des chaises pliantes, certes, mais les nouveautés qu'on nous propose confirment que les citadins des villes autant que les résidants de la banlieue sont habités par un seul et même désir: se créer facilement et rapidement une jolie place au soleil, pour profiter le plus vite possible de notre trop court été.

    Anne Legault, directrice des achats et de la mise en marché chez Home Depot, confirme que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir prolonger la maison dans la cour ou sur le balcon: «Les deux sont devenus une autre pièce de la maison, littéralement. Certains propriétaires vont même jusqu'à créer une cuisine et un espace salon ou salle à manger dans la cour et sur la terrasse.» La tendance n'est pas nouvelle: ce qui l'est, c'est la quantité absolument effarante de matériaux pour y parvenir et créer de beaux aménagements sans être menuisier, horticulteur ou paysagiste.

    Pour délimiter l'espace

    Le bois traité, désormais sans danger — il était autrefois traité avec un produit à base d'arsenic, ce qui n'est plus le cas maintenant —, a encore sa place parmi les préférés des Québécois. Il a toutefois une forte concurrence du côté des matériaux composites et thermoplastiques. La compagnie Cascades propose notamment le Perma-Deck, entièrement fait de plastique recyclé. Il est idéal pour les endroits ombragés (il devient rapidement brûlant au soleil); on le trouve dans tous les centres de rénovation. Chez Home Depot, nous avons vu les lattes composites pour terrasses Eon, de l'ontarienne CPI Plastics. À environ 13 $ le pied carré (pas donné — en fait, c'est le double du prix du cèdre rouge véritable), on obtient une surface qui résiste aux UV, n'exige aucun vernis ni entretien autre qu'un coup de vadrouille humide de temps en temps, et qui bénéficie d'une garantie de 25 ans.

    Pour ce qui est de la pierre, les choix sont également nombreux et mettent le pavé uni et ses proches parents à la portée de bien des bourses. Les grands centres de rénovation proposent par exemple des dalles plates Portage, qui imitent la pierre taillée (env. 7 $ chacune), s'emboîtent à la manière d'un puzzle et que les moins bricoleurs d'entre nous pourront poser en une journée: on creuse, on étale deux couches de gravier avec au centre une membrane géotextile, on passe le compacteur et on installe ses pierres.

    Enfin, pour une vraie touche de chic sur la terrasse, le dernier cri consiste à y déposer un tapis d'extérieur. En polypropylène qui imite les fibres naturelles comme le sisal, ces nouveaux tapis ont du chic, sont résistants et se nettoient au boyau d'arrosage. Ils sont offerts à partir d'une cinquantaine de dollars et ont bien meilleure allure que du tapis imitation de gazon. On en trouve dans les quincailleries et dans les grands magasins.

    Les dalles précoupées Portage ont du chic et s'installent aussi aisément que les carreaux de béton traditionnel. Elle sont offertes chez Home Depot.

    Des matériaux d'imitation

    Le bain d'oiseau ou le bouddha en pierre dont vous rêvez sont trop lourds pour votre terrasse du troisième étage? Qu'à cela ne tienne: les centres de rénovation proposent des sculptures, fontaines, etc., en pur plastique, qui imitent la pierre à la perfection. Cela sans compter les treillis, tonnelles et autres, qui ont l'apparence du bois et qui sont eux aussi en imitation; ce n'est qu'au toucher qu'on se rend compte de la supercherie. Mais si vous préférez l'authentique et la pierre véritable, rendez-vous à la pépinière Jasmin: le choix de sculptures, bouddhas et fontaines en vraie pierre y est parmi les plus imposants de la région métropolitaine.

    Une superbe collection de jardinières, de sculptures et de cache-pots est parmi le grand choix d'accessoires pour la terrasse que l'on trouve à la pépinière Jasmin, à Saint-Laurent. (www.jardinjasmin.com).

    ***

    Collaboratrice du Devoir
    Les grands centres de rénovation proposent par exemple des dalles plates Portage, qui imitent la pierre taillée, s’emboîtent à la manière d’un puzzle et que les moins bricoleurs d’entre nous pourront poser en une journée. À la pépinière Jasmin, le choix de sculptures, bouddhas et fontaines en vraie pierre y est parmi les plus imposants de la région métropolitaine.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel