Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le palmarès des voitures hybrides

    14 décembre 2009 |Daniel Breton | Automobile
    La Toyota Prius 2010: la voiture de l’année
    Photo: Toyota La Toyota Prius 2010: la voiture de l’année
    La semaine dernière s'est amorcé le sommet de Copenhague où l'on a discuté des cibles internationales de réduction des émissions de gaz à effet de serre entre 2013 et 2020. Les scientifiques internationaux exigent des réductions de 25 % à 40 % d'ici 2020; or, il est loin d'être certain que nous y arriverons.

    Au même moment, la semaine dernière, on rapportait une hausse des ventes de voitures en novembre 2009 par rapport à novembre 2008, de 61 % en Inde et de 100 % en Chine! Douze millions de voitures se sont ajoutées au seul parc chinois depuis un an, faisant d'eux les premiers acheteurs mondiaux depuis deux ans, devant les États-Unis.

    Il est évident, à la lumière de ces statistiques, que la croissance du parc automobile mondial ne peut pas continuer à ce rythme si l'on veut diminuer nos émissions polluantes et de CO2 au niveau exigé par les scientifiques. Le transport collectif et actif devra OBLIGATOIREMENT devenir beaucoup plus important qu'il ne l'est à l'heure actuelle. S'ajouteront à cela les véhicules de nouvelles technologies telles que l'hybride, l'hybride rechargeable, le tout électrique et autres.

    Au cours de l'année qui se termine, j'ai pu conduire bon nombre de véhicules hybrides — une technologie, du reste, que je connais très bien puisque je conduis moi-même une voiture hybride depuis près de 10 ans, soit depuis l'arrivée des premières hybrides sur le marché nord-américain. Pour une fois, le cordonnier n'est pas le plus mal chaussé...

    Avant de donner mon appréciation des différents véhicules que j'ai pu essayer, je voudrais clarifier un point. Je ne suis pas d'accord avec ceux et celles qui perçoivent les voitures diesels comme supérieures aux hybrides. Les meilleures hybrides polluent moins et émettent moins de CO2 que les meilleures diesels, et l'avenir des véhicules légers passe par l'hybride rechargeable, qu'elle soit diesel ou à essence, donc par la progression de la technologie hybride.


    Voici mon palmarès.

    Toyota Prius 2010: ma voiture de l'année

    Alors que plusieurs débattent en long et en large de la voiture de l'année, pour moi, le choix est sans équivoque: LA voiture verte de 2010 est la Toyota Prius. C'est celle qui consomme le moins, émet le moins de CO2, est la plus fiable et la plus pratique des intermédiaires, le tout pour 27 500 $! Elle a fait l'objet de plus de 1000 brevets tels que la disparition des poulies et le toit solaire. Bref, elle est mon «choix vert» de l'année.


    Ford Fusion hybride 2010: impressionnante!

    Qui aurait cru que Ford dévoilerait une voiture d'une telle qualité de fabrication et munie d'un système hybride d'une telle efficacité? J'ai été très impressionné par cette voiture qui combine un bon bilan vert avec un look élégant. Chapeau! De plus, c'est une voiture très agréable à conduire.


    Honda Insight: l'hybride abordable

    C'est une voiture qui possède plusieurs qualités qui seront très appréciées par les acheteurs de voitures vertes. Elle est LA plus abordable. Vendue à partir de 23 900 $ et bien équipée, elle clôt le débat voulant que les hybrides soient trop chères. Son niveau d'émissions polluantes et de CO2 est parmi les plus bas sur le marché, étant même meilleur que celui de la Fusion. Tout comme la Prius, elle est dotée d'un hayon, ce qui la rend très pratique. L'Insight ne procure pas un agrément de conduite transcendant, mais elle en donne amplement aux gens pour leur argent.


    Honda Civic hybride: toujours pertinente

    Présentée en 2006, elle ne fait plus partie du peloton de tête des hybrides depuis la sortie des trois voitures précédentes. Elle demeure cependant un choix recommandable parce qu'elle est fiable, possède une qualité de finition supérieure à celle des trois voitures précédentes, en plus d'être plus agréable à conduire; mais sa technologie est maintenant dépassée.


    Toyota Camry hybride:

    pas mal...

    ... mais pas transcendant. C'est une voiture de très bonne qualité qui est à la hauteur de la réputation des Toyota Camry. Elle aussi possède une technologie hybride vieillissante qui a été larguée par Ford et sa Fusion hybride.


    Nissan Altima hybride: le paradoxe

    Carlos Ghosn, grand manitou du groupe Renault-Nissan, a déjà dit qu'il ne croyait pas aux hybrides. Soyons clairs: il s'agit d'une bonne voiture, sans doute l'une des plus agréables à conduire et une des plus puissantes, mais elle n'a pas été conçue pour être la plus verte.


    Chevrolet Malibu hybride: vivement la Volt!

    Si la Chevrolet Malibu est un succès par sa qualité, son pendant hybride est un échec. GM a voulu nous vendre l'idée d'une voiture hybride abordable, mais cette compagnie n'a réussi qu'à nous faire douter de son sérieux en matière de technologie hybride, surtout considérant que, dans la même catégorie (et à un prix équivalent!), se vend la Prius. J'espère sincèrement que la Volt sera un succès à la hauteur des attentes, sinon...


    Lexus HS 250 H: il était temps!

    En effet, il était temps qu'un constructeur offre une voiture à basse consommation pour les acheteurs de voitures de luxe d'entrée de gamme. C'est simple, elle n'a aucune concurrence! Les BMW diesels de série 3 sont, à mon avis, larguées par cette voiture, beaucoup plus écologique. Agréable à conduire, dotée d'une excellente tenue de route et bien équipée pour moins de 40 000 $, elle constitue un très bon choix.


    Lexus GS 450 H: pourquoi?

    Il semblerait que les ingénieurs aient voulu se faire plaisir en offrant une voiture hybride surpuissante, car elle consomme pratiquement comme une voiture à moteur V8. Pour une personne qui cherche une réelle voiture hybride dont le but est de diminuer son empreinte écologique, la GS ne répond pas aux attentes.


    Mercedes 400 S hybride: un excellent départ

    Douze ans après les Japonais, Mercedes se lance. La Mercedes 400 S hybride est la première voiture au monde munie d'une batterie lithium-ion, qui a le double avantage d'être plus puissante que les batteries NiMH et de prendre moins d'espace.

    En bonne Mercedes, elle brille par son confort et sa douceur de roulement. De plus, j'ai réussi à obtenir une consommation de 7 litres aux 100 kilomètres sur route avec cette énorme voiture. Évidemment, à 105 000 $, elle n'est pas pour toutes les bourses, mais je suis persuadé que de beaux jours attendent Mercedes dans ce créneau.


    Conclusion

    Comme vous avez pu le constater, toutes les hybrides ne sont pas égales. C'est pourquoi il faut cesser de dire: est-ce que les hybrides valent la peine ou non? Cette question n'est plus pertinente. Je vais faire l'essai dans les mois qui viennent d'autres modèles hybrides et des premiers hybrides rechargeables afin de vous donner mon opinion sur ces nouvelles technologies.

    Un mot en terminant sur les crédits à l'achat ou la location de voitures hybrides. C'est tout simple: seules les quatre voitures qui consomment 5,27 litres au 100 kilomètres ont droit à un crédit d'impôt de 2000 $ du gouvernement du Québec, rétroactif à janvier 2009. Il s'agit donc de la Toyota Prius, des Honda Insight et Civic hybride et de la Ford Fusion hybride.
    La Toyota Prius 2010: la voiture de l’année La Ford Fusion hybride 2010 combine un bon bilan vert avec un look élégant. La Honda Insight: très appréciée par les acheteurs de voitures vertes, elle est aussi la plus abordable.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.