Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    BPR cède sa division de véhicules industriels à Camoplast

    3 août 2004
    Sherbrooke — Bombardier Produits Récréatifs (BRP) cède sa division de véhicules industriels à la société Camoplast, de Sherbrooke. La conclusion de la transaction, dont le montant n'a pas été précisé, devrait se faire d'ici le 30 août, ont indiqué les deux entreprises dans un communiqué conjoint émis hier.

    Les locaux de la division industrielle de BPR sont situés à Granby.

    En vendant ce créneau, BPR entend consacrer «tous ses efforts au développement et à la fabrication de produits récréatifs», a déclaré José Boisjoli, président et chef de la direction de BPR.

    L'usine de fabrication de véhicules industriels produit des dameuses utilisées dans les centres de ski ainsi qu'une gamme de véhicules à chenilles, dont les clients principaux sont des entreprises du secteur des ressources naturelles, de l'énergie et des télécommunications, précise le communiqué.

    L'entente de principe prévoit que les activités manufacturières se poursuivront à Granby et que les emplois y seront maintenus.

    «Je suis très heureux de notre entente avec Camoplast, un acheteur stratégique pour la division de Granby, une entreprise de chez-nous avec laquelle nous avons tissé des liens serrés depuis plus de 20 ans», a ajouté M. Boisjoli.

    Pour sa part, Pierre Marcouiller, président et chef de la direction de Camoplast, a conclu «qu'il ne fait aucun doute que cette acquisition constitue une étape importante dans l'histoire de Camoplast, laquelle lui permettra d'étendre sa gamme de produits, tels les systèmes de traction pour les véhicules lourds hors route, et devenir du même coup le leader dans l'industrie du damage de pistes et de sentiers en Amérique du Nord».

    Mise en vente par Bombardier au printemps 2003, BPR a été acquise à la fin de l'année dernière par un groupe d'investisseurs comprenant la famille Bombardier, la Caisse de dépôt et placement du Québec, de même que la firme américaine Bain Capital. L'entreprise, qui n'est pas inscrite en bourse, produit notamment les motomarines et bateaux sport Sea-Doo, les motoneiges Ski-Doo et Lynx et les moteurs hors-bord Johnson et Evinrude.

    Camoplast compte 1500 employés répartis dans 11 usines situées aux États-Unis, au Canada, au Mexique et en Europe. Ses principales activités sont liées à la fabrication de chenilles de caoutchouc et de pièces en matériaux composites et en plastique destinées aux marchés des véhicules lourds, des produits récréatifs, des produits agricoles et des produits industriels et de transport.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel