Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Prysmian achète General Cable

    On ne craint pas encore les pertes d’emplois au Québec

    6 décembre 2017 |Le Devoir | Actualités économiques
    Prysmian, fabricant italien de câbles pour les secteurs de l’énergie et des télécoms, a accepté de payer une prime élevée pour mettre la main sur l’américain General Cable, pour lequel il va débourser 3 milliards $US.
    Photo: iStock Prysmian, fabricant italien de câbles pour les secteurs de l’énergie et des télécoms, a accepté de payer une prime élevée pour mettre la main sur l’américain General Cable, pour lequel il va débourser 3 milliards $US.

    L’achat de General Cable par l’italien Prysmian met les syndicats québécois sur leurs gardes. On ne craint pas encore pour les pertes d’emplois, mais on souhaite de nouveaux contrats d’Hydro-Québec.

     

    Prysmian, fabricant italien de câbles, a accepté de payer une prime élevée pour mettre la main sur l’américain General Cable, pour lequel il va débourser 3 milliards $US, et vaincre ainsi la concurrence de groupes chinois et européens, dont le français Nexans, indique l’agence Reuters.

     

    Prysmian, qui fournit des câbles pour les secteurs de l’énergie et des télécoms, a souligné lundi que cette acquisition allait renforcer sa position de numéro un mondial et accroître son exposition à l’Amérique du Nord, un objectif qu’il poursuivait depuis des mois.

     

    General Cable compte trois usines au Québec : à Jonquière, à Shawinigan et à Saint-Jérôme. En réaction, Unifor, qui représente une soixantaine de membres à Saint-Jérôme, a indiqué qu’« avec ce nouvel employeur qui prend le contrôle, il sera d’autant plus important d’assurer la survie de cette usine en garantissant des contrats ». Visant particulièrement Hydro-Québec, il a ajouté qu’« on compte d’ailleurs profiter de l’occasion de la campagne électorale de 2018 pour que les candidats des différents partis s’engagent en matière de politique d’achat québécois pour les fournitures acquises par les sociétés d’État, de même que le gouvernement lui-même ».

     

    À Shawinigan, pour les 140 employés de la câblerie, dont 120 syndiqués, il s’agira d’un deuxième changement de propriétaire en six ans, General Cable l’ayant achetée des mains de RioTinto Alcan à l’été 2012. Selon le quotidien Le Nouvelliste, la vente a été généralement bien accueillie à l’usine du Technoparc. Un parfum d’incertitude régnait depuis que la direction de General Cable a fait savoir, en juillet, qu’elle se lançait dans un « examen stratégique » pour identifier des fusions potentielles ou même une vente.

     

    Le Nouvelliste rappelle qu’à l’automne 2015, les usines de Saint-Jérôme et de Shawinigan avaient obtenu un contrat totalisant 108 millions d’Hydro-Québec pour ses approvisionnements en câbles pour le projet La Romaine. Ce mandat serait presque terminé, mais le marché américain fournit aussi de nombreuses occasions d’affaires.

     

    Prysmian estime que General Cable offre une occasion à ne pas rater afin de se développer en Amérique du Nord, où il réalise pour l’instant 15 % de son chiffre d’affaires.

     

    Le groupe italien va débourser 30 $ par action General Cable, ce qui représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture de vendredi. La prime est même supérieure à 80 % si l’on prend pour référence le cours de l’action General Cable en juillet, lorsque le groupe américain, spécialisé dans les câbles en aluminium, en cuivre et de fibre optique, a annoncé le lancement d’un examen stratégique pour trouver d’éventuels partenaires de fusion, souligne Reuters.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.