Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Libre opinion

    Propulser le Canada aux premiers rangs de la course mondiale pour l’innovation

    12 septembre 2017 |Serge Godin, Louis Roy, Hélène Desmarais et Louis Têtu | Actualités économiques
    Un technicien informatique dans une salle de serveurs
    Photo: Baran Azdemir Getty Images Un technicien informatique dans une salle de serveurs

    L’intelligence artificielle (IA) déclenche une vague sans précédent de transformations numériques. Nous sommes engagés dans une course mondiale à l’innovation. La compétition entre les entreprises elles-mêmes et entre les pays est féroce pour le talent, la technologie et l’accès aux marchés. Le PIB mondial devrait augmenter de 14 % d’ici 2030 grâce au développement accéléré et l’adoption de l’intelligence artificielle.

     

    Les entreprises et les pays qui seront les premiers à adopter les applications diversifiées de l’IA gagneront cette course à l’innovation, ce qui rend plus urgente que jamais la nécessité d’accélérer la transformation numérique de notre société et de notre économie. Les chaînes d’approvisionnement sont le maillon essentiel de la vitalité économique du Canada : elles représentent près d’un million d’emplois directs, concernent 25 % de notre PIB et irriguent tous les secteurs d’activité. Ainsi, 88 % des entreprises ont une chaîne d’approvisionnement mondiale, ce qui représente mille milliards de dollars en import-export, et des millions de tonnes transportées chaque année. Le pivot autour duquel doit s’articuler cette mobilisation industrielle canadienne est la gestion « intelligente » de la chaîne d’approvisionnement : l’IA appliquée à sa gestion stratégique est destinée à occuper le premier plan dans le nouvel écosystème d’innovation au Canada en raison de son impact décisif sur sa compétitivité et sa croissance économique durable et inclusive.

     

    Dans le cadre d’une initiative fédérale, jusqu’à 950 millions de dollars seront investis de 2017 à 2022 à l’appui de super grappes d’innovation dirigées par les entreprises présentant le plus grand potentiel de dynamiser l’économie et de devenir des moteurs de croissance. Dans le contexte de cette initiative, des investissements stratégiques seront réalisés conjointement avec l’industrie dans des propositions audacieuses et ambitieuses.

     

    La création projetée d’une super grappe industrielle d’innovation sur les « chaînes d’approvisionnement propulsées par l’intelligence artificielle (IA) » suscite déjà une mobilisation impressionnante.

     

    Ce consortium est appuyé par plus de 60 chefs de file industriels au Canada. Des institutions de recherche de classe mondiale sont associées à cette proposition : l’Institut pour la valorisation des données IVADO avec son expertise combinée de plus de 1000 scientifiques, dont 150 chercheurs de Polytechnique Montréal, HEC Montréal, UDM et McGill auxquelles s’ajoutent pour ce projet la Faculté d’ingénierie de l’Université de Waterloo, l’Université Laval et l’Université de Toronto.

     

    Il a déjà généré un potentiel de nouveaux investissements de plus de 420 millions de dollars du secteur privé.

     

    Avec son siège social à Montréal et centré sur le Québec et l’Ontario, il aura un impact pancanadien. Il peut être immédiatement mis en oeuvre, car il tire parti de capacités industrielles et de recherche existantes.

     

    Cette super grappe permettra d’accélérer le développement et l’adoption des toutes dernières technologies transformatrices, de former et retenir les meilleurs talents, d’accompagner les entreprises dont le potentiel de croissance est le plus fort et de créer des emplois bien rémunérés. Chaque entreprise, de la plus petite au Top 500 mondial, et tous les niveaux de gouvernement seront ainsi en mesure d’adopter ces applications pour propulser leurs performance, efficacité, sécurité, durabilité et expérience client. Nous sommes prêts à contribuer ainsi à la conquête de notre nouvelle frontière : construire au Canada la chaîne d’approvisionnement de l’avenir, propulsée par l’IA.

    Serge Godin
    Fondateur et président exécutif de CGI

    Louis Roy
    Président de Groupe Optel et chef de file industriel de la « super grappe »

    Hélène Desmarais
    Présidente du conseil et chef de la direction  du Centre d’entreprises et d’innovation  de Montréal (CEIM), et présidente du conseil  de HEC Montréal

    Louis Têtu
    Président et chef de la direction de Coveo













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.