Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    L’OCDE prévoit une embellie de l’économie mondiale

    L’OCDE prévoit que cette année, le PIB du Canada progressera de 2,8%, le double de la croissance de 1,4% relevée en 2016.
    Photo: Getty Images L’OCDE prévoit que cette année, le PIB du Canada progressera de 2,8%, le double de la croissance de 1,4% relevée en 2016.

    Paris — L’activité économique mondiale devrait s’accélérer, mais elle fait face à une période d’incertitude politique et doit être réformée pour « mettre la mondialisation au service de tous », a prévenu, mercredi, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

     

    L’OCDE, dont les membres comprennent les économies les plus puissantes au monde, s’attend à une embellie aux États-Unis, à une croissance stable au sein des 19 pays de la zone euro, de même qu’à un ralentissement du côté de la Chine et du Japon. Le groupe de réflexion en matière de politiques fait état d’une confiance accrue des entreprises et des consommateurs, d’une hausse de la production industrielle et d’un redressement des flux commerciaux.

     

    La progression de l’économie mondiale demeure toutefois en deçà des niveaux observés par le passé, tandis que les salaires ne montent pas autant qu’escompté, a écrit l’OCDE dans son rapport Perspectives économiques.

     

    Une intégration commerciale accrue à travers les pays en matière d’activité industrielle a conduit à une amélioration généralisée des niveaux de vie, mais aussi à une perte d’emplois, particulièrement dans le secteur manufacturier, a-t-on observé. Protéger de tels emplois en sol américain constitue l’un des fers de lance du programme du président Donald Trump, qui veut renégocier des traités de libre-échange qu’il juge injustes.

     

    L’OCDE soutient qu’il faut « améliorer l’efficacité d’initiatives ciblées pour accompagner les individus et les régions qui risquent d’être laissés pour compte » par la mondialisation. L’organisation conclut que les pays devront travailler de concert pour combler les lacunes existantes dans la gouvernance de l’économie mondiale, favoriser la croissance, l’innovation et la création d’emplois.

     

    Risque immobilier au Canada

     

    Au Canada, l’OCDE recommande d’en faire davantage pour limiter les risques associés à l’inflation immobilière qui touche particulièrement les marchés des villes de Toronto et de Vancouver. L’Organisation propose que les mesures fédérales mises en place à partir de l’année dernière soient resserrées. Celles-ci comprennent de nouvelles normes imposées aux prêteurs hypothécaires et aux assureurs.

     

    L’OCDE prévoit par ailleurs que, cette année, le PIB du Canada progressera de 2,8 %, le double de la croissance de 1,4 % relevée en 2016. La plus récente prévision de la Banque du Canada pour 2017 était de 2,6 %. Pour les États-Unis, la hausse du PIB prévue cette année par l’OCDE est de 2,1 %.

     

    À l’échelle mondiale, l’OCDE s’attend à une hausse globale du PIB de 3,5 % cette année et de 3,6 % en 2018, comparativement à une augmentation de 3 % en 2016.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.