Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Walmart voit ses ventes en ligne exploser

    19 mai 2017 | Agence France-Presse - Avec Le Devoir | Actualités économiques
    Walmart, le géant de la distribution, a comptabilisé une fréquentation de ses magasins en hausse de 1,5 % au premier trimestre.
    Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Walmart, le géant de la distribution, a comptabilisé une fréquentation de ses magasins en hausse de 1,5 % au premier trimestre.

    Walmart a affiché des résultats financiers en légère progression, sous l’impulsion d’une explosion de ses ventes en ligne.

     

    Le numéro un mondial de la distribution semble récolter les fruits de son investissement de 2,7 milliards dans l’augmentation de ses bas salaires et l’amélioration de la formation de ses employés, une politique qui a permis de mieux approvisionner les rayons et de disposer de magasins plus propres. Le géant de la distribution a comptabilisé une fréquentation de ses magasins en hausse de 1,5 % au premier trimestre. Selon l’agence Reuters, les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an aux États-Unis ont augmenté de 1,4 % sur les trois mois au 30 avril, premier trimestre de l’exercice 2017-2018 du premier distributeur mondial.

     

    Mais les ventes sur Internet ont bondi de 63 % après une croissance de 29 % au trimestre précédent. Walmart a souligné que cette hausse provenait davantage de ses opérations existantes que de ses acquisitions. Les ventes en ligne ont contribué à hauteur de 0,8 point de pourcentage à la croissance des ventes à périmètre comparable.

     

    L’agence souligne que, pour développer ses ventes sur Internet et rattraper son retard sur Amazon, Walmart a entrepris d’acheter de jeunes entreprises de la distribution en ligne. Il en a déjà acquis trois cette année et il est actuellement en négociation avec Bonobos, une petite enseigne d’habillement.

     

    En fait, le distributeur a mis les bouchées doubles pour devenir un acteur de premier plan dans le commerce en ligne. Walmart propose de petits prix sur plus d’un million d’articles en ligne à la condition que les consommateurs récupèrent les marchandises achetées en magasin. Le groupe livre également dans les deux jours gratuitement et sans besoin d’abonnement des achats de plus de 35 dollars effectués sur Walmart.com et Jet.com, prenant ainsi le contre-pied d’Amazon, qui exige un abonnement à Prime pour toute livraison gratuite.

     

    Walmart est en train de tester une sorte de « tour de collecte » installée à l’intérieur d’un magasin et pouvant contenir 300 commandes.

     

    Le bénéfice par action est ressorti à 1 $US sur la période, contre 98 ¢ US il y a un an. Le bénéfice net consolidé a légèrement diminué, à 3,04 milliards contre 3,08 milliards. Le chiffre d’affaires total a augmenté de 1,4 % à 117,5 milliards en raison d’un raffermissement du dollar, qui réduit la valeur des ventes à l’étranger. Les ventes ont augmenté de 2,8 % à taux de change constants.

     

    Pour le deuxième trimestre, le chiffre d’affaires devrait augmenter de 1,5 % à 2 % dans les magasins ouverts depuis au moins un an aux États-Unis. Le groupe prévoit un bénéfice par action de 1 à 1,08 $US.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.