Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Des idées, une vision

    Un moteur électrique sous chaque capot

    Ecotuned donne une seconde vie écologique à des camions à essence

    Andy Ta, entrepreneur à 21 ans
    Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Andy Ta, entrepreneur à 21 ans

    Le Québec regorge d’entrepreneurs passionnés qui tentent de mettre à profit une idée ou un concept novateur. Chaque semaine, Le Devoir vous emmène à la rencontre de gens visionnaires, dont les ambitions pourraient transformer votre quotidien. Aujourd’hui, un passionné de voitures dont le rêve est devenu une fructueuse opportunité d’affaires.


    Andy Ta a 21 ans lorsqu’il achète sa première voiture, une Acura Integra 1999. « J’ai décidé de tout modifier, mais la dernière pièce que j’ai laissée intacte, c’est le moteur, parce que je savais que des moteurs plus performants viendraient dans le futur », raconte-t-il.

     

    En 2010, il travaille déjà comme technicien en électronique automobile lorsqu’il tombe par hasard sur une vidéo sur Internet : une voiture électrique passant de 0 à 100 km/h en 1,8 seconde sur une piste d’accélération.


    L’étincelle

     

    « Je ne connaissais pas bien l’auto électrique. Ce qu’on m’avait mis dans la tête pendant des années, c’est qu’une auto électrique, c’est lent. C’est une voiture de golf. » Il se met à s’intéresser au sujet et ce qu’il découvre le fascine.

     

    C’est à ce moment que naît l’idée de transformer son Acura à essence en voiture électrique. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’il s’agit aussi de l’étincelle qui le portera quelques années plus tard à la tête de sa propre compagnie, Ecotuned, une entreprise qui attire les éloges de partenaires publics et privés d’envergure.

     

    Tenter sa chance

     

    Andy passe trois ans à réfléchir à un plan d’affaires, tout en poursuivant des études à l’École de technologie supérieure (ETS). Il fait son entrée au Centre d’entrepreneurship technologique (Centech) en 2011, avec l’intention de donner une seconde vie électrique à des voitures classiques des années 1980.

     

    Il reçoit un appui financier de 150 000 $ de la part de l’incubateur, mais les débuts sont difficiles. Il fait du surplace pendant près de deux ans, avant de tenter sa chance lors d’une conférence internationale sur la voiture électrique organisée à Montréal.

     

    Dans un autobus qui l’emmène vers l’île Sainte-Hélène pour un essai de véhicules électriques, il échange avec un homme qui s’avère être un représentant du gouvernement. Il s’agit de Marc-André Bois, chef du service de l’ingénierie et des acquisitions au centre de gestion d’équipement du ministère des Transports (MTQ). Une rencontre fortuite qui changera tout.

     

    Changement de cap

     

    Quand Andy décide de rappeler M. Bois quelques mois plus tard, le gestionnaire se souvient de ce jeune homme et de son ambitieux projet. Mais il a une idée quelque peu différente en tête.

     

    Lors d’une rencontre à Québec, il offre à l’entrepreneur de s’intéresser aux camions légers, plutôt qu’aux voitures. Andy se voit confier deux véhicules appartenant au MTQ pour lui permettre d’y insérer le moteur électrique qu’il est en train de mettre au point. Et lorsqu’en 2015, il reçoit une subvention de 1,4 million du gouvernement du Québec pour appuyer son travail, c’est l’extase.
     

    « J’ai pu embaucher des gens. On était tellement habitué à faire beaucoup avec peu qu’on a réussi à avancer très rapidement, dit-il. Aujourd’hui, j’ai des souliers qui ne sont pas troués. Je revois mon ancienne paire de pantalons et je suis nostalgique, je la portais tous les jours ! »
     

    Système novateur

     
    Le système développé par Ecotuned fait désormais tourner bien des têtes. Son produit: un moteur électrique qui peut remplacer le moteur à essence de pratiquement tous les modèles de camions légers. L’entreprise cible les véhicules de flottes, qui représentent un marché potentiel de 2 millions d’unités au Canada et aux États-Unis. 

     


    La durée de vie moyenne d’un camion léger est de 11 ans, mais un moteur à essence utilisé de manière intensive peut flancher après trois ans. Le système d’Ecotuned — qui permet de parcourir un million de kilomètres, trois fois plus qu’un moteur à combustion — permet donc de rentabiliser l’achat du véhicule, tout en réduisant son impact environnemental.

     

    « Le gestionnaire épargne l’achat d’un véhicule neuf, il élimine les coûts en essence et il respecte en tout point les trois règles du développement durable : réduire, recycler et réutiliser », résume Andy.

     

    « C’est plus simple de remplacer un moteur à essence par notre système que de remplacer un moteur à essence par un autre moteur à essence. On n’a pas besoin de percer, de découper ou de souder quoi que ce soit. On s’attache sur les boulons d’origine », poursuit-il.

     

    Nouvelle usine

     

    Ecotuned est passé à la vitesse supérieure, et ce n’est sans doute qu’un début. En plus du MTQ, l’entreprise est notamment en contact avec Hydro-Québec, Nemaska Lithium et le gouvernement fédéral.

     

    Elle pourra amorcer la production en série de ses systèmes dans une nouvelle usine qui sera construite au cours des prochains mois.

     

    Andy n’a pas encore modifié le moteur de son Acura 1999, qu’il garde toujours précieusement. Mais son rêve de départ l’aura finalement mené encore plus loin.

     

    « Après toutes ces années de travail difficile, je me sens bien, lance-t-il en souriant. Je me sens soulagé et j’ai beaucoup d’espoir. Je pense que le meilleur est à venir. »
     

     













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.