Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Les PME canadiennes cherchent un second souffle

    Six entreprises sur dix ont connu une croissance faible ou nulle au cours des trois dernières années, selon la BDC

    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

    Les PME sont essoufflées. Les poumons de l’économie du pays peinent toujours à renouer avec la croissance, révèle la Banque de développement du Canada (BDC). « La difficulté de gérer la croissance de façon ordonnée, le manque de connaissances de nouvelles technologies ou encore des tendances du marché et de la concurrence » font partie des défis qu’elles sont invitées à relever.

     

    Au cours des dix dernières années, plus de 71 % des emplois créés par le secteur privé l’ont été par des PME, rappelle la BDC dans son étude intitulée Les PME et la croissance : défis et stratégies gagnantes publiée mardi, d’où la nécessité de palper le pouls de l’économie sous cet angle.

     

    Or, près de six PME sur dix « ont enregistré au cours des trois dernières années une croissance faible ou nulle, voire une décroissance », note la BDC. Pierre Cléroux, vice-président et économiste en chef de l’organisme, le confesse : « Les conclusions de l’étude sont peu réjouissantes, en particulier pour les plus petites entreprises. »

     

    Les revenus, les bénéfices et les emplois, trois dimensions essentielles de la croissance des PME, leur causent encore bien des maux de tête, selon lui. L’institution fédérale refuse toutefois de s’alarmer, soulignant au passage que 12 % d’entre elles ont tout de même affiché une « croissance forte » et 29 % une croissance qualifiée de « soutenue ».


    Bâtons dans les roues

     

    Reste que plusieurs PME croulent sous le poids de leurs dettes. L’endettement trop élevé paralyse l’ambition du quart d’entre elles qui, pour s’en sortir, disent miser sur l’innovation. Plus de 81 % d’entre elles affirment même qu’il s’agit de la meilleure stratégie à adopter pour croître.

     

    En outre, à l’époque où le virtuel côtoie le réel au point de l’égaler ou même de le surpasser en importance, les PME sont de plus en plus enthousiastes à l’idée de mettre plus d’énergie sur leur présence en ligne.

     

    Près de 60 % ont mis en oeuvre des stratégies de commerce en ce sens. Dans une même proportion, elles ont affirmé que les partenariats avec d’autres entreprises étaient tout aussi vitaux (59 %).

     

    Prendre soin de ses clients et de ses employés, innover et investir demeurent la clé, pense Pierre Cléroux, tout comme la planification : « Une meilleure planification peut aussi fortement stimuler la croissance, […]
    car elle permet de préciser la vision, de coordonner des mesures et d’obtenir de meilleurs résultats », constate-t-il.

     

    Marchés étrangers

     

    À l’ère des multiples accords de libre-échange, comme le Partenariat transpacifique, ou encore celui entre le Canada et l’Union européenne, la BDC observe « qu’une présence accrue au Canada et sur les marchés étrangers a été plus déterminante pour les moyennes entreprises et pour celles dont le chiffre d’affaires dépasse 10 millions de dollars ».

     

    Par ailleurs, l’étude brosse également le profil type de la PME en croissance au Canada. Celle-ci est albertaine, existe depuis moins de dix ans, a cinq employés et a un chiffre d’affaires annuel d’environ deux millions de dollars. Souvent, elle oeuvre dans le domaine de la construction et est la propriété de plus d’un actionnaire.

     

    Pour arriver à ces résultats, la BDC a réalisé des « entretiens en profondeur » avec les dirigeants de 25 PME de partout au pays qui ont connu une croissance marquée, ce qui lui a permis d’effectuer ensuite un sondage plus complet auprès de 1015 dirigeants de PME de 1 à 499 employés avec l’aide des firmes Qual-Box et Ad hoc. La marge d’erreur de l’échantillon total est de +/- 3,1 %.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.