Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Commerce en ligne

    Les consommateurs québécois traversent les frontières virtuelles

    Au total, seulement 25 % des dollars dépensés pour des achats en ligne l’ont été sur des sites québécois, par rapport à 48 % sur des sites de détaillants américains.
    Photo: Thomas Northcut / Photodisc Au total, seulement 25 % des dollars dépensés pour des achats en ligne l’ont été sur des sites québécois, par rapport à 48 % sur des sites de détaillants américains.

    Même si les Québécois sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le commerce en ligne, la majorité de leurs achats sont encore effectués sur les sites de détaillants établis à l’extérieur de la province.

     

    Si près d’un adulte sur deux a réalisé au moins un achat en ligne l’an dernier, les trois quarts des transactions ont été effectués sur des sites hors Québec, d’après un sondage du CEFRIO dont les résultats ont été dévoilés mardi.

     

    Au total, seulement 25 % des dollars dépensés pour des achats en ligne l’ont été sur des sites québécois, par rapport à 48 % sur des sites de détaillants américains. Il y a deux ans, l’Indice du commerce électronique au Québec (ICEQ) du CEFRIO avait par ailleurs dressé un constat similaire. Les résultats ont été rendus publics dans le cadre du Sommet du commerce de détail organisé à Montréal par le Conseil québécois du commerce de détail.

     

    Les appareils mobiles semblent avoir la cote auprès des consommateurs, puisque les achats effectués par le biais de cette plateforme sont passés de 8 % en 2012-2013 à 21 % en 2014-2015.

     

    Les tablettes comptent pour 15 % des achats analysés et le téléphone intelligent, 6 %. L’ordinateur portable (40 %) demeure la plateforme la plus utilisée pour les achats en ligne.

     

    D’après la plus récente étude, les dépenses mensuelles moyennes des consommateurs en ligne ont été de 295 $ — soit 267 $ par les femmes et 318 $ pour les hommes. La mode et accessoires (31 %), l’électronique (23 %) ainsi que la musique, les films et les jeux vidéo (17 %) sont les catégories de produits les plus prisées par les cyberacheteurs. C’est à l’endroit du secteur des spectacles, sorties et restaurants (72 %) que la proportion des achats a été la plus élevée sur des sites québécois.

     

    Afin de réaliser son enquête, le CEFRIO a interrogé, chaque mois, 500 adultes de 18 ans et plus ayant effectué au moins un achat sur le Web au cours du mois précédant chaque collecte.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.