Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous
    Commerce de détail

    Target ferme tous ses magasins au Canada

    Six mois après l’entrée en fonction d’un nouveau président recruté chez Pepsi, le détaillant américain Target capitule et met fin à son aventure en sol canadien, une décision qui frappe 17 600 employés. Raison : il aurait fallu encore six ans pour générer des profits dans ses 133 magasins.

    « Lorsque je me suis joint à Target, j’ai promis à notre équipe et à nos actionnaires d’analyser rigoureusement notre entreprise et nos activités en vue d’améliorer notre rendement et de transformer notre société », a affirmé jeudi matin le président de l’entreprise, Brian Cornell, dans un communiqué. « Après avoir méticuleusement examiné notre rendement au Canada et étudié à fond les incidences découlant de chacune des options, nous n’avons pas pu trouver un scénario réaliste qui amènerait Target Canada au seuil de la rentabilité avant au moins 2021. »

    Entre 500 et 600 millions $

    Target a déposé en Cour supérieure de l’Ontario les documents lui permettant de se protéger de ses créanciers. Elle a mentionné que l’arrêt de ses activités canadiennes devrait lui coûter entre 500 et 600 millions. Target a demandé au tribunal d’approuver la nomination de la firme Alvarez & Marsal à titre de contrôleur, lequel devra superviser son processus de liquidation.

    La compagnie, concurrent de Wal-Mart aux États-Unis où elle compte 1800 succursales, a mis le pied au Canada en 2013 mais les difficultés encourues ont fait en sorte qu’elle a décidé, en mai 2014, de montrer la porte au président des activités canadiennes. Des spécialistes avaient notamment signalé que la chaîne ne se démarque pas suffisamment dans le paysage du commerce de détail et qu’elle éprouvait de toute évidence des problèmes dans sa chaîne d’approvisionnement.

    Le nouveau président de la filiale canadienne avait affirmé à l’agence Reuters en août 2014 que si c’était à refaire, la compagnie n’aurait pas ouvert autant de magasins et de centres de distribution aussi rapidement.

    « L’équipe de Target Canada a travaillé sans relâche afin d’améliorer les paramètres fondamentaux, d’ajuster les activités et d’établir des liens étroits avec nos clients. Nous souhaitions que ces efforts au Canada se soldent par une saison des fêtes fructueuse, mais nous n’avons pas vu le redressement escompté se concrétiser », a ajouté M. Cornell. « Les prochaines semaines seront sans aucun doute difficiles, mais nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre fin à nos activités de façon adéquate et ordonnée. »

    Le Devoir












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.