Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    BRP fabriquera ses motomarines au Mexique ; 500 emplois touchés à Valcourt

    Pierre Pichette a rappelé que le marché des motomarines est en baisse, avec un déclin de la rentabilité accéléré sous l’action des Yamaha, Honda et autres manufacturiers internationaux.
    Photo : La Presse canadienne (photo) Jacques Boissinot, Archives Pierre Pichette a rappelé que le marché des motomarines est en baisse, avec un déclin de la rentabilité accéléré sous l’action des Yamaha, Honda et autres manufacturiers internationaux.
    BRP a annoncé le transfert de la production de ses motomarines dans une usine à construire au Mexique et l’impartition de ses services de distribution. Au total, 500 emplois à Valcourt seront touchés. Le manufacturier ne prévoit cependant aucune mise à pied, 400 d’entre eux devant se voir offrir un départ à la retraite.

    Les activités de production mexicaines de Bombardier Produits récréatifs (BRP) seront renforcées. Le manufacturier québécois entend y construire une nouvelle usine l’an prochain, qui recevra la production de moteurs actuellement fabriqués à son usine de Juarez et l’assemblage des motomarines présentement effectué à Valcourt. BRP a également décidé d’impartir la distribution nord-américaine des pièces, accessoires et vêtements à un fournisseur restant à identifier. Au total, ce repositionnement impliquera l’élimination de 500 emplois à Valcourt au cours des 18 à 36 prochains mois, dont 125 dans les activités de distribution. Dans sa recherche d’un fournisseur de services logistiques, BRP a lancé un processus d’appel d’offres international.


    Pierre Pichette, vice-président aux communications et affaires publiques de BRP, a précisé que chaque employé touché se verra offrir une option. « Il n’y aura pas de mise à pied », insiste-t-il. Il estime qu’environ 400 employés se verront offrir une allocation de départ à la retraite. D’autres bénéficieront d’une prime à la formation liée à leur transfert, soit dans de nouvelles fonctions à Valcourt, soit dans les installations de BRP à Sherbrooke, soit chez le nouveau fournisseur de services logistiques. Pour leur part, les effectifs au Mexique devraient croître de quelque 300 personnes d’ici à 18 mois.


    Pierre Pichette a rappelé que le marché des motomarines est en baisse, avec un déclin de la rentabilité accéléré sous l’action des Yamaha, Honda et autres manufacturiers internationaux. En revanche, BRP veut faire de la place à l’usine de Juarez pour répondre à la forte demande pour les VTT et les véhicules côte à côte, et à Valcourt pour les « roadsters ».


    L’annonce d’hier est survenue quelque six semaines après qu’Investissement Québec eut indiqué que BRP avait remboursé par anticipation le solde de deux prêts à redevances. L’un avait été accordé en 2007 afin d‘appuyer le développement du Canam Spyder. L’autre en 2009 pour accompagner BRP dans une conjoncture économique difficile. « Depuis que nous sommes indépendants, nous avons reçu du gouvernement pour 97 millions de dollars de prêts en recherche-développement. Nous avons tout remboursé. Nous avons remboursé 140 millions en capital et intérêts », a souligné Pierre Pichette.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel